GR

Le tollé soulevé par les propos de deux chercheurs français estimant qu’il fallait tester le vaccin sur les populations en Afrique – puisque de toute façon elles n’ont pas les moyens et sont condamnées à mourir – notamment en cette période de propagation de coronavirus (Covid-19), a amené des avocats africains à porter plainte en France, auprès du procureur de la République.

Le Club des Avocats au Maroc a décidé de porter plainte pour diffamation raciale auprès du Procureur de la République française après les propos de Paul Mira et Camille Locht. © D.R.

 

Le chef de service de médecine intensive et réanimation de l’hôpital Cochin à Paris, Jean-Paul Mira, et Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm, ont provoqué récemment une grosse polémique après avoir suggéré, lors d’une émission, sur la chaîne de télévision française “LCI” de tester les vaccins en Afrique, «où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation». Ces propos racistes, récusés du nord au sud, de l’est à l’ouest du continent noir, ont poussé le Club des Avocats du Maroc à porter plainte à Paris.

«Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n’y a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation? Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études sur le Sida. Chez les prostituées, on essaye des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas», a proposé le médecin. Et le chercheur de compléter: «vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique».

Le Club des Avocats du Maroc a donc décidé de porter plainte pour diffamation raciale auprès du Procureur de la République française. Ce collectif composé d’avocats africains (Algérie, Cameroun, Congo, Côté d’Ivoire, Gabon, Mauritanie, Sénégal, Tunisie) a également saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) français par la voix de Nabil Boudi et «se réserve le droit d’entamer une procédure contre la chaîne LCI, qui laisse passer pas mal de propos racistes …».

Cette plainte devrait être déposée par Me Mourad Elajouti et Me Saïd Maach, avocats au barreau de Casablanca. Entre temps, des voix montent également pour dénoncer ce racisme et rappeler que l’Afrique n’est pas une terre de cobayes. La sortie de ces deux Français est pire que du racisme, c’est du «pousse au crime».

 
GR
 

9 Commentaires

  1. Fredie dit :

    A lire ou écouter:
    « Essais cliniques : quand la science recrute ses doublures en Afrique ou chez les pauvres »

    https://www.franceculture.fr/societe/essais-cliniques-quand-la-science-recrute-ses-doublures-en-afrique-ou-chez-les-pauvres

  2. moundounga dit :

    Bjr. œil pour œil dent pour dent. Amen.

  3. diogene dit :

    Si je peux être provocateur…, les avocats marocains et les abrutis des réseaux ne souffrent pas d’entendre une dramatique réalité. Les pauvres des pays pauvres ont toujours été des cobayes. D’abord pour leurs dictateurs qui font tout et n’importe quoi et aussi pour le reste du monde qui profite de l’aubaine.

    Déchets toxiques et nucléaires, viandes de Tchernobyl,la liste est longue…
    L’Afric grâce à la corruption, est le terreau de toutes les folies.

    Ces chercheurs qui dominent leur domaine de compétence ne sont pas des sots.
    Être réaliste, dire une vérité et les crétins vous sautent sur le poil.

    Les sujets marocains feraient sans doute mieux de couper la tête de leur roi de pacotille et instaurer un régime égalitaire.

  4. CDT dit :

    Il est temps d’arrêter l’exploitation de l’Afrique sous quelque forme que ce soit. Le temps des colons est révolu . Les africains ont raison de se révolter

  5. Ali BINGO dit :

    Diogene, vous avez totalement raison.
    J’ajouterai ceci, une fois l’émotion sur ces propos racistes passée, de quelles solutions factuelles disposons nous pour faire fasse à ce virus ?
    Dans le cas précis du Gabon, peut-on raisonablement penser faire face à un fléau qu’aucun pays au monde ne maitrise quand nos soeurs accouchent par terre comme des betes ?
    Un illustre contemporain disait  » L’émotion est nègre … » je vous laisse terminer.

  6. Kaiss dit :

    Ce la c’est un homicides volontaire il doivent mourir en pri5
    Personnes très dangereux ordre publique

  7. Ikobey dit :

    n’est-ce pas une maladresse de langage ?
    Les blancs doivent-ils tester les vaccins que sur des blancs ?
    A ce petit jeu, ils pourront dire nos vaccins ont été fait par des blans, testés par des blancs, ils sont pour les blancs et vous autres, Africains, faites donc vos vaccins.
    Noirs, blancs, jaunes, vert… il faudrait un peu grandir. Le coranovirus ne regarde pas la couleur de la peau.

  8. le nouveau dit :

    100% d’ accord avec Ikobey et Diogène
    Qui plus est l’ Afrique n’ est pas une race
    à force de jouer les vierges effarouchées
    plus personne ne parlera de nous et nous serons mis en dehors de tous les essais , donc derniers bénéficiaires si on suit le raisonnement.
    Faites les essais du BCG chez nous et avec la collaborations de nos chercheurs
    qui sont livrés à eux memes et n’ont que très peu de moyens; grace à cette collaboration nos chercheurs seront revalorisés et seront les garants de l’ orthodoxie dans les méthodes mises en place .
    Et arrêtons la parano

Poster un commentaire