HABANA

L’activité du tourisme a été durement impactée par le Covid-19. Depuis le début de la crise sanitaire, le secteur a notamment perdu 150 000 clients, tandis que 1000 emplois directs sont menacés.

En raison du Covid-19, le tourisme a perdu 150 000 clients cette année, selon le ministère en charge du Tourisme. © peche-gabon.com

 

Déjà peu dynamique, le secteur du tourisme a davantage été enfoncé par la crise du Covid-19. Dans L’Union du 21 juillet, le ministre en charge du Tourisme a dépeint un tableau sombre de l’impact de la crise sanitaire dans le secteur. «Le tourisme est le secteur qui a payé le plus lourd tribut de la crise sanitaire», a confié Hughes Mbadinga Madiya. Selon le membre du gouvernement, les conséquences sont alarmantes avec 1000 emplois directs menacés ; 150 000 clients perdus ; la chute de trois quart du chiffre d’affaires des opérateurs par rapport à 2019 ; plusieurs entreprises menacés de faillite ; et, l’affaiblissement des moyens de subsistance des travailleurs et fournisseurs.

Toutefois, Hughes Mbadinga Madiya a affirmé que le gouvernement a pris une batterie de mesures pour soutenir les acteurs du secteur. Ce dernier a notamment évoqué la mise en place d’une allocation de chômage technique. «Celle-ci correspond à 50 à 70% du salaire brut mensuel de chaque salarié impacté hors primes», a expliqué le ministre de Tourisme.

Au nombre de ces mesures d’accompagnement, figure également «la baisse de 50% des patentes et l’impôt synthétique libératoire pour les petits commerces et les entreprises de services à la personne». Des efforts louables, qui n’empêcheront cependant pas le Gabon d’entrer en récession en 2020, a annoncé Hughes Mbadinga Madiya se basant sur les chiffres de la Direction générale de l’Economie.

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Milangmissi dit :

    Quel gros mensonge!!! j’aimerais savoir d’où viennent ces chiffres? Quel mensonge ces gens sont sans gène 1000 emplois directe dépendant du tourisme? Faut pas confondre les gens qui viennent au Gabon pour des raisons professionnelles ou personnelles. Pourquoi il n’y a pas d’hotel sérieux aux abords des parcs naturels? 150000 clients en 5 mois d’inactivité, enfin soyons serieux ça fait 1000 personnes par jours, il y a combien de personnes en temps normale qui viennent au Gabon par jour ?
    « On ne peut empêcher le chien d’aboyer, ni le menteur de mentir. »

  2. Harley Zue dit :

    Il y a un problème à Gabonreview ce article est curieux comment peut on publier sans plus valu surtout lorsque les chiffres sont aussi disproportionnés.
    Je trouve que ce média devient complaisant ou paresseux c’est selon après c’est peut être la fatigue du confinement

  3. Eniga dit :

    L’aide attendu des entreprises est  » la mise en place d’une allocation de chômage technique » qui oblige des entreprises sans aucune trésorerie à faire des sorties alors que il n’existe aucune entrée et le « «la baisse de 50% des patentes et l’impôt synthétique libératoire » qui ne concernent même pas les différents acteurs du secteur.

    La vérité est que le secteur du tourisme est complètement abandonné depuis plusieurs mois, la fermeture des frontières, la non-circulation etc…
    Sans que l’Etat mette en place des aides pour suppléer à ces mesures.

Poster un commentaire