GR

Le projet «Initiative pour le patrimoine mondial forestier d’Afrique centrale» (Cawhfi) va appuyer le Parc national de Lopé en matériel. Constituée des panneaux, supports en bois et posters, cette initiative vise à améliorer la visibilité des sites culturels et historiques en Afrique centrale en vue de les intégrer dans les circuits de l’écotourisme.

Le projet Initiative pour le patrimoine mondial forestier d’Afrique centrale (Cawhfi) va appuyer le parc national de Lopé en matériel. © D.R.

 

Le Parc national de la Lopé va bénéficier dans quelques jours d’un appui du projet Initiative pour le patrimoine mondial forestier d’Afrique centrale (Cawhfi).

Annoncé le 7 avril, cet appui s’inscrit dans le cadre des activités menées par le Cawhfi en vue «d’améliorer la visibilité des sites culturels et historiques afin de donner une identité visuelle à chaque site d’importance et de les intégrer dans les circuits de l’écotourisme en Afrique».

L’appui du Cawhfi sera effectué en deux phases. La première phase consiste à concevoir des panneaux signalétiques spécifiques pour le site et entrées principales du parc. La deuxième phase sera consacrée à la pose des panneaux sur site. À cet effet, 4 panneaux et 27 supports en bois fabriqués sont stockés à l’Agence nationale des Parcs nationaux (ANPN). Il reste la livraison de 10 autres panneaux, 32 supports de panneaux et 26 posters.

Tous ces éléments auront pour rôle de livrer aux visiteurs du Parc, des informations générales (nom, estimation chronologique et typologie des outils collectés ou des vestiges en présence) sur les sites, en plus des informations supplémentaires données par les guides touristiques. Il est également prévu le remplacement des panneaux signalétiques des principales voies d’accès au parc fortement dégradés, notamment sur les ponts d’Ayem, Offoue et dans la ville de la Lopé.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire