GR

Le parquet de Mouila vient de mettre à nu un réseau de trafic de carburant dans trois villages près de Fougamou. 83 fûts, 236 bidons de gasoil frelatés et près de six millions de francs ont y notamment été découverts.

Une filière de trafic de carburant vient d’être démantelée dans la Ngounié, avec la saisie de 83 fûts, 236 bidons de gasoil frelatés et près de six millions de francs dans trois villages situés près de Fougamou (illustration). © africatopsuccess.com

 

Gros coup de filet du parquet de Mouila dans la province de la Ngounié, avec le démantèlement d’un réseau de trafic de carburant. 83 fûts, 236 bidons de gasoil frelatés et près de six millions de francs ont été découverts dans les villages Mamengue, Petit Odavo et Yombi, situé à quelques kilomètres de Fougamou, ville située à 104 kilomètres de Mouila.

«Le parquet de Mouila en collaboration avec l’antenne régionale de la DGR, notamment, a mis la main sur un vaste réseau de recel de carburant, notamment le gasoil», a affirmé le procureur de la République près le Tribunal de Mouila, sur Gabon 1re , le 1er juin. Selon Perrine Ada Obiang, l’opération est partie du constat de ce que les automobilistes ne se ravitaillaient plus à la station-service de Fougamou. «C’est la raison pour laquelle une enquête a été diligentée. Au cours de celle-ci, nous avons constaté qu’autour de la ville de Fougamou, il a y avait des revendeurs de carburant. Pendant l’enquête, des interpellations et saisies ont été réalisées», a déclaré le procureur de Mouila, assurant que l’enquête se poursuit.

Bien souvent sur les routes de l’intérieur du pays, les automobilistes se ruent vers les revendeurs informels de carburant pratiquant des tarifs préférentiels, largement inférieurs aux prix officiels. Un gros manque à gagner pour les stations-service, seules habilitées à revendre le carburant aux particuliers et industriels.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Mintsa M'Engone dit :

    Question d’un élève (moi Mintsa) de CP2 de l’école primaire du village Etama Ndzo:
    Comment ces revendeurs trouvent-ils du carburant raffiné dans des raffineries modernes?

    On ne nous dira pas que ces pauvres villageois de Fougamou disposent des « usines dans leurs forêts de Mayila » pour transformer le pétrole brut en produit bien fini qu’est le carburant !!!
    Ou bien c’est les journalistes de Gabonreview qui ne savent pas bien informer nous les eleves de classe préparatoires CP du Gabon.

    • Gabonreviewadmin dit :

      Élémentaire, mon cher Watson, et c’est connu de longue date : ce sont les chauffeurs de camions-citernes qui livrent du carburant à ces revendeurs informels. Le but de ces arrestations est de démanteler tout le réseau. La presse ne doit pas gêner l’enquête en donnant trop de pistes pouvant aider certains membres du réseau à se sauver. Voilà. Merci de continuer à nous suivre.

  2. Ikobey dit :

    Et si on libéralisait le commerce des carburants au lieu de créer de la délinquance ?

Poster un commentaire