mdas

Les éléments de la police judiciaire viennent de mettre la main sur trois trafiquants de peaux de panthère interpellés le 18 janvier, à Ndjolé, dans la province du Moyen Ogooué.

Des peaux de panthère prêtes pour la vente par des trafiquants. © D.R.

 

Trois trafiquants de peaux de panthère ont été appréhendés par les éléments de la police judiciaire à Ndjolé, dans la province gabonaise de Moyen Ogooué, a indiqué une source policière, relayée par nos confrères de mondeactuel.net.

Ces indélicats, tous de nationalité gabonaise, ont été pris en flagrant délit de détention et de tentative de vente de trois peaux de la panthère. Cette arrestation a été rendue possible grâce au travail coordonné des agents de la police judiciaire, de ceux des Eaux et Forêts en poste dans cette localité.

Les trafiquants s’étaient donné rendez-vous dans un lieu public de la ville. Informée de cette transaction portant sur une vente de produits d’une espèce de faune sauvage intégralement protégée, une équipe conjointe s’est rapidement constituée pour investir le lieu indiqué.

Conduits au poste de police, les trois hommes ont reconnu les faits reprochés. Ils sont actuellement en garde à vue en attendant la suite de la procédure. Les trois trafiquants risquent six mois d’emprisonnement ferme et une amende de 50.000 FCFA.

Le rapport national sur la diversité biologique rappelle que le Gabon renferme une très riche biodiversité des écosystèmes et des espèces, ce qui constitue un atout important au niveau mondial. Cependant, cette biodiversité est menacée ces dernières années par les activités d’origine anthropique parmi lesquelles l’exploitation forestière, l’installation des plantations agro-industrielles, la surpêche, le braconnage et la pollution.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire