HABANA

 

Mac Hudson Okouma Ndoulou et Menson Etame, tous deux de nationalité gabonaise, ont été appréhendés le 4 mars à Libreville en possession de quatre pointes d’ivoire. Les deux complices risquent jusqu’à 10 ans de prison.

Deux Gabonais ont été appréhendés par la PJ le 4 mars 2021 à Libreville, en possession de quatre pointes d’ivoire. © D.R.

 

Soutenue par les Eaux et Forêts et l’ONG Conservation Justice, une opération de la Police judiciaire (PJ) vient de réaliser une nouvelle prise. Deux Gabonais suspectés de trafic d’ivoire ont été interpellés le 4 mars à Libreville. Les éléments de l’équipe tripartite se sont déployés après avoir reçu des informations précises sur les lieux où devaient se tenir une transaction de pointes d’ivoire. C’est durant l’opération que Mac Hudson Okouma Ndoulou, chauffeur d’un véhicule à usage de clando, et Menson Etame, ont été appréhendés.

Ils étaient en possession de quatre pointes d’ivoire destinées au commerce illicite. Les deux suspects seront présentés devant le procureur de la République de la formation spécialisée du Tribunal de première instance de Libreville pour répondre des faits de détention et tentative de vente d’ivoire sans autorisation préalable des administrations compétentes. Les deux complices risquent jusqu’à 10 ans de prison.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. diogene dit :

    C’est l’arbre qui cache la forêt de kévazingo !

    Des centaines d’éléphants braconnés chaque année et quatre défenses seulement ?

  2. Anne D'arcia dit :

    Tjr au Gabon que l’on rencontre ce genre de choses, faits divers, faits de société ; c’est agaçant!

Poster un commentaire