HABANA

Le géant pharmaceutique américain Pfizer vient de signer un partenariat avec l’entreprise sociale indépendante fournissant des médicaments essentiels aux pays à revenu faible ou intermédiaire, IDA Foundation, pour l’approvisionnement de traitements anticancéreux à 62 pays dont le Gabon. Grâce à cet accord, des millions de patients supplémentaires auront désormais la possibilité d’accéder à des médicaments de chimiothérapie innovants pour plusieurs types de cancer.

Pfizer et IDA Foundation s’associent pour élargir l’accès Traitements anticancéreux à 62 pays, dont le Gabon. © D.R.

 

Pfizer a annoncé le 10 février un nouveau partenariat avec IDA Foundation, pour l’accès aux traitements oncologiques en Amérique latine, en Asie, en Afrique et dans le Pacifique occidental. Cet accord permettra de fournir un accès équitable à des traitements anticancéreux de qualité dans près de 70 pays du monde, 11 pays d’Afrique subsaharienne dont le Gabon, et garantira une économie en moyenne de 56 % sur le coût des médicaments.

«Je suis fière d’annoncer ce partenariat historique, qui nous rapproche encore plus de notre objectif d’assurer aux patients atteints de cancer du monde entier un accès durable aux traitements de qualité dont ils ont besoin», a déclaré la vice-présidente de partenariats mondiaux en santé chez PfizerMichelle Akande.

Ce partenariat entre en vigueur immédiatement et la fourniture de médicaments dans le cadre de l’accord devrait commencer en février 2021. Il couvre 18 traitements essentiels du cancer et 30 formulations, y compris des options pour le traitement du cancer du sein, du col de l’utérus et de la prostate, qui comptent parmi les types de cancer les plus fréquents dans les pays en développement et sont souvent hautement traitables.

Selon le PDG de la Fondation IDAWendy Eggen, le nouveau partenariat donne accès au portefeuille de traitements injectables stériles de Pfizer à 62 pays supplémentaires non desservis auparavant par les accords d’accès aux marchés existants. Cela comprend 11 marchés à revenu faible et intermédiaire de la zone OMS du Pacifique occidental, qui a le taux de mortalité par cancer le plus élevé au monde. En fournissant un accès durable au portefeuille d’oncologie de Pfizer, l’accord permet aux gouvernements et aux organisations non gouvernementales (ONG) des pays en développement de travailler à l’amélioration de la qualité et de la quantité des traitements disponibles et d’augmenter les budgets pour les soins et le traitement du cancer.

«Avec environ 70% des décès par cancer survenant dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, il s’agit d’un fardeau sanitaire urgent qui doit être abordé. Nous pensons que cette collaboration avec Pfizer peut aider à combler une lacune et rendre les médicaments essentiels de qualité abordables et accessibles dans les pays où ils sont le plus nécessaires », a déclaré Wendy Eggen.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire