HABANA

 

Iboga Retreat Center lancé par le chaman «Missoko Bwiti» de 10e génération, Moughenda Mikala, vient d’ouvrir ses portes dans la capitale gabonaise avec l’opérationnalisation de son nouveau site Web https://ibogaretreatcenter.com.

Les patients d’Iboga Retreat Center. © ibogaretreatcenter

 

La médecine traditionnelle à travers l’usage de l’Iboga, un arbuste utilisé à des fins rituelles et cérémonielles, opère sa mutation à Libreville, avec l’ouverture d’ «Iboga Retreat Center». Une structure médicinale proposant à la fois des retraites traditionnelles Missoko Bwiti, une formation de fournisseur d’iboga, des initiations, des rites de passage et des séances de guérison chamanique traditionnelles pour faire connaître au monde les capacités de guérison profondes d’Iboga.

«Une expérience de 10 à 14 jours où vous serez pleinement initié à la Tradition Bwiti. Les retraites comprennent une cérémonie de bienvenue, de profondes cérémonies de guérison, des enseignements Bwiti, des randonnées dans la jungle, de la nourriture, un hébergement, une formation aux instruments traditionnels et, comme toujours, de nombreux chants et danses» explique Moughenda Mikala, via son site internet ibogaretreatcenter.com.

Cette médecine traditionnelle axée sur l’Iboga qui offre des capacités de guérison physiques et mentales est utilisée comme remède contre l’anxiété, le stress et comme traitement de désintoxication pour la dépendance. Le Bwiti est une ancienne tradition spirituelle liée à l’Iboga depuis des milliers d’années. Les praticiens du Bwiti utilisent l’Iboga pour promouvoir la santé spirituelle et mentale, ainsi que pour renforcer les liens communautaires.

. © ibogaretreatcenter

«Pendant des milliers d’années, les Bwiti ont travaillé avec l’Iboga comme sacrement et, dans l’histoire récente, ont dû se cacher pour protéger la tradition Bwiti et Iboga des colonialistes français. C’est vraiment une bénédiction qu’ils puissent pratiquer ouvertement leur tradition en toute sécurité, qu’ils soient prêts à la partager avec le monde extérieur. Les invités seront profondément immergés dans la tradition Bwiti et feront l’expérience de l’Iboga de la manière spirituellement traditionnelle qui change la vie», assure le chaman Missoko Bwiti qui a plus de trente ans d’expérience.

Moughenda Mikala a consacré sa vie à répandre la guérison profonde d’Iboga dans le monde malade d’aujourd’hui. Parlant couramment l’anglais, le français et l’espagnol, il est récemment rentré au Gabon après avoir voyagé à travers le monde pour fournir la racine sacrée à des milliers de personnes.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. diogene dit :

    Folklore ou tradition ? Commerce ou prosélytisme ?

Poster un commentaire