L’utilisation de la chloroquine dans le traitement du Coronavirus a prouvé un certain degré d’efficacité et le Gabon pourrait l’utiliser pour le traitement de cette pandémie. Cependant, le Dr Magaran Monzon Bagayoko, représentant de l’Organisation mondiale de la santé au Gabon, prévient que l’OMS n’a pas encore validé ce produit.

Dr Magaran Monzon Bagayoko, le Représentant de l’Organisation mondiale de la santé au Gabon. © D.R.

 

Le Gabon via le Comité scientifique sur l’épidémie de Coronavirus (CS Covid-19), a récemment reconnu l’efficacité de l’utilisation de la chloroquine dans le traitement du Coronavirus, et envisagé son utilisation. Alors que le débat enfle à ce propos et que certains cherchent à se procurer le «vieux médicament», l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reste prudente quant à son utilisation. Au Gabon, son représentant, Dr Magaran Monzon Bagayoko, a souligné que l’OMS n’a pas encore validé ce produit.

«Nous savons que les essais sont en cours par rapport à beaucoup de molécules y compris la chloroquine», a déclaré Dr Magaran Monzon Bagayoko. Rappelant que la chloroquine est un médicament connu et utilisé en Afrique pour la lutte contre le paludisme, il a tout aussi signifié que ce médicament a été retiré du marché du fait des niveaux de résistance des parasites du paludisme. «Présentement le médicament est à l’essai et n’a pas encore été homologué par l’OMS, comme médicament de prédilection pour traiter le Covid-19», a-t-il affirmé. Selon lui, lorsqu’un médicament est utilisé pour le traitement d’une maladie, il y a des phases d’essais cliniques. «Et je pense que c’est ce qui se fait présentement», a-t-il exprimé.

«Jusque-là aussi, la chloroquine est utilisée dans les cas graves. Mais, maintenant la classification de ce qui est cas grave et cas simple est connue, mais, ce n’est pas assez clair pour le personnel», a-t-il ajouté indiquant que si l’utilisation de la chloroquine était validée par l’OMS, ce serait «une aubaine du ciel». «Nous sommes en essai et l’OMS a entamé des essais cliniques avec une vingtaine de pays sur tous les continents pour pouvoir homologuer les différents traitements y compris la chloroquine», a-t-il dit, précisant que le débat sur l’efficacité de la chloroquine sera conclu quand «les essais de l’OMS seront terminés».

 
GT
 

5 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Faut-il attendre l’avis de l’OMS ou d’un éminent professeur en médecine comme Raoult de Marseille en France ? Moi j’ai totalement confiance en ce professeur. Alors, je vais prendre de la chloroquine ou nivaquine à faible dose. Merci Professeur Raoult!!!

  2. Ponce Pilate dit :

    La chloroquine a son AMM depuis les années 40.

    La chloroquine est bouffé par plus de 1 milliard de personnes.

    Tous les effets secondaires de la chloroquine sont connus.

    La chloroquine est en vente libre dans de nombreux pays tout comme le Doliprane.

    La chloroquine n’est pas chère ( 65 FCFA le comprimé).

    Ou est notre problème si l’OMS prends plus de 2 mois pour valider un traitement dont les effets sont visibles au bout de 6 jours ?

    Et il n’y a aucun traitement disponible contre le covid-19.

    Comme je l’ai sur Twitter,ces gens là sont des assassins soit parcequ’ils ont inoculé une molécule dangereuse pendant plus de 70 ans à 1 milliards de personnes dont les africains, soit parcequ’ils refusent de soigner des gens aves la même molécule « bénigne ».

  3. FitThis dit :

    A mon avis, il faut utiliser la chloroquine pour sauver le maximum de gens puisqu’elle a prouvé une certaine efficacité contre Covid 19.

  4. Fille dit :

    « Cependant, le Dr Magaran Monzon Bagayoko, représentant de l’Organisation mondiale de la santé au Gabon, prévient que l’OMS n’a pas encore validé ce produit ». Bah voyons, ces supers réprensentants postés partout ! On meurt déjà de tout chez nous sans que ces grands ne lèvent leurs petits doigts sauf pour nous vendre à des prix inaccessibles des principes actifs de médicaments issus de nos forêts. Ca c’est pour les pseudo intello, nos villageois n’attendront pas qu’on leur donne l’autorisation de mourir.

  5. actuellement c’est la solution la plus efficace, on doit utiliser ce médicament jus qu’avoir le traitement convenable pour COVID-19

Poster un commentaire