mdas

 

Après deux ans de pause imposée par la pandémie, AFJ Productions a organisé, le 27 août à Libreville, la 4e édition de “Vacances Bal Poussière“. Une brochette d’artistes nationaux et internationaux triés sur le volet a ainsi «mis le feu» au Stade de Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de la capitale gabonaise. Porte-parole de l’organisateur, Waris Fatombi revient avec Gabonreview sur les enjeux de cet évènement très apprécié par les jeunes. 

Waris Fatombi face à la presse, le 27 avril 2022, à Nkok. © Gabonreview

 

Gabonreview : « Vacances Bal Poussière » revient après une pause imputable à la crise sanitaire…

Waris Fatombi : C’est connu de tout le monde : pour tous les acteurs du secteur culturel, artistes promoteurs, organisateurs, cela a été compliqué durant cette période parce qu’il n’y avait plus d’évènements, plus de public en face. Toujours est-il que, durant cette période douloureuse, nous nous sommes attelés à faire passer un certain nombre de messages pour sensibiliser les populations, pour qu’ensemble nous puissions aller jusqu’au bout de cette pandémie. Ce qui fut fait. Les autorités ont levé les différentes mesures restrictives en ce qui concerne l’organisation des grands évènements. Et depuis, AJF Productions a organisé des évènements pour non seulement renouer avec le public, mais aussi donner la possibilité aux acteurs culturels, notamment les artistes, de s’exprimer face à leurs publics. Et nous sommes arrivés au cœur de cet évènement qui a pour objectif de clôturer les vacances : “Vacances Bal Poussière“ qui, cette année, est à sa 4e édition. L’objectif est d’amener à Libreville des artistes internationaux et nationaux, pour favoriser l’échange, l’interconnexion et offrir au public gabonais le meilleur de ce qui se fait actuellement en Afrique.

Pourquoi ne pas avoir composé uniquement avec les artistes locaux pour ce retour ?

« Vacances Bal Poussière » est un concept, dont l’objectif est de faire l’interconnexion entre les artistes nationaux et internationaux pour favoriser l’échange culturel, d’expériences et, pourquoi pas, des collaborations diverses ? AFJ Productions dans sa fourchette de concepts, en a qui sont spécifiquement réservés aux acteurs culturels du pays. Mais pour ce qui est de « Vacances Bal Poussière », c’est l’ouverture, encore une fois, pour favoriser le partage et l’interconnexion. 

Quelques artistes ayant presté au “Vacances Bal Poussière 2022“. ©
Gabonreview

Pourquoi cette brochette d’artistes et pas d’autres ? 

Les artistes, il y en a tellement que j’en oublie certains. Nous avons favorisé l’interconnexion entre les artistes nationaux et internationaux. Chaque fois que nous faisons venir un artiste étranger, l’objectif est de favoriser : pas seulement à travers un featuring, mais en échangeant, en partageant les différents rouages de ce métier, qui je pense traduit la progression actuelle des artistes gabonais. Parce qu’il y a eu cette ouverture, parce que Libreville est une destination prisée par les artistes internationaux (…) AFJ ne compte pas s’arrêter à ce niveau. Il y a d’autres concepts, je pense notamment au festival qui valorise le potentiel culturel de notre pays et de l’Afrique. Nous travaillons sur la prochaine édition et je peux vous assurer qu’il y aura beaucoup de surprises.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire