GR

Les élèves de classe de terminale devraient reprendre les cours le 20 juillet pour passer le baccalauréat (Bac) en août tandis que d’autres activités sont prévues pour valider l’année scolaire 2019-2020. Mécontents de l’annulation de certains examens et de la non-attribution de la prime Covid-19 aux enseignants, l’Organisation syndicale moderne des génies de l’éducation nationale (Osmogen) appelle au boycott.

L’Osmogen appelle au boycott de la validation de cette année scolaire. © D.R.

 

Le gouvernement a décidé d’annuler certains examens aussi bien au primaire qu’au secondaire et n’organiser que le Baccalauréat (Bac) pour les élèves de classe de terminale, Covid-19 oblige. Une décision boudée par les partenaires sociaux du secteur éducation qui crient à la discrimination. Pour réparer cette «injustice», les enseignants membres de l’Organisation syndicale moderne des génies de l’éducation nationale (Osmogen) ont décidé d’appeler au boycott pour invalider cette année.

Dans un communiqué, cette organisation syndicale appelle les enseignants à ne pas participer à la reprise qui devrait avoir lieu le 20 juillet, et aux différentes activités prévues pour valider cette année si toutes les vacations ne sont pas payées et soldées avant le 20 juillet 2020, si les dates des examens du Cep, du BEPC, du CAP, du BTI, du concours interne de l’ENS, du concours de l’ENI ne sont pas communiquées, et si la prime spéciale Covid-19 «n’est pas discutée de façon sérieuse».

«Chers collègues, nous savons que nous ne pouvons pas faire confiance au gouvernement, car le mensonge et les atermoiements sont son mode de gouvernance vis-à-vis de nous», a déclaré le secrétaire général de l’Osmogen qui invite ses collègue à voir la concrétisation de leurs revendications «pour participer activement à la validation de l’année». «Laissons les chefs d’établissements se débrouiller sans nous, tant que nous n’avons pas vu clair dans nos revendications», a ajouté André Josias Abeigne Bibang.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire