TATIE

Les employés de Wali Ré-Ndama (ex-Méridien) ont effectué une sortie le 26 novembre à Libreville. Ces derniers veulent renégocier leurs congés techniques, qui les privent de certains avantages, à l’instar de la prime de logement.

Les employés de Wali Ré-Ndama (ex-Méridien) veulent renégocier les modalités de congés techniques. © D.R.

 

Mis en congés techniques par leur direction générale à la mi-octobre, plusieurs employés de Wali Ré-Ndama (ex-Méridien) sont insatisfaits de leur sort. Ces derniers se sont retrouvés à proximité de leur lieu de travail, le 26 novembre à Libreville, pour solliciter une renégociation des modalités de leurs congés techniques.

«Suite à l’apparition de l’épidémie de Covid-19 dans notre pays, un protocole d’accord avait été signé entre la direction et les employés, dans lequel il nous était demandé de rester chez nous avec l’intégralité de nos salaires versés», a déclaré le délégué du personnel dans L’Union du 26 novembre. «Durant les mois que nous avons passés à la maison, il n’y a pas eu de rupture du dialogue social entre nous et la direction. Grand est notre étonnement lorsque la direction nous annonce un départ en congés techniques avec des modalités qui vont nous priver de certains droits tels que l’assurance maladie et la prime de logement», a affirmé Gaétan Ngaba, regrettant l’attitude de la direction qui refuse tout dialogue. Face à cette situation, Gaétan Ngaba et ses collègues ont invité les autorités compétentes à se saisir du dossier.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Gayo dit :

    C’etait previsible. Même pour le pédagogue et opportuniste de ministre de la santé qui est et plus au fait des limites de nos structures sanitaire plus que le commun des gabonais, savait pertinemment que c’était un projet irreaste qui allait connaître les mêmes conclusion que la plupart des projets du Gabon emergent. C’est votre propre pays que vous insulter et vos ancêtres. La politique ne consiste pas a pousser le vice a un tel paroxisme.

  2. Eniga dit :

    Les agents demandent l’impossible (Le beure et l’argent du beure).
    Comment payer leur droit dans une période ou depuis plus de 9 mois, l’hôtel ne fonctionne plus pour preuve eux même sont en congés techniques.
    Il ne faut pas être devin pour savoir qu’à un moment ou l’autre l’entreprise n’aura plus de trésorerie.
    Plutôt que le maintien du salaire, les représentants du personnel et l’entreprise auraient du négociés des départs volontaires.

Poster un commentaire