GR

Durement frappée par la crise sanitaire liée au Covid-19, la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok a besoin d’une forte relance. C’est du moins ce que le ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats publics-privés, chargé de l’Amélioration de l’environnement des affaires, Carmen Ndaot, a fixé comme priorité au nouvel administrateur général de l’Autorité administrative de cette Zone, Anne Nkene Biyo’o, officiellement installée le 29 juillet 2020.

Le nouvel administrateur général de l’Autorité administrative de la Zerp de Nkok, Anne Nkene Biyo’o, a été installé dans ses fonctions, le 29 juillet 2020. © Gabonreview

 

Nommée lors du Conseil des ministres du 22 juillet dernier, le nouvel administrateur général de l’Autorité administrative de la Zerp de Nkok, Anne Nkene Biyo’o, a officiellement pris ses fonctions, le 29 juillet. Elle a été installée par le ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats publics-privés, chargé de l’Amélioration de l’environnement des affaires, Carmen Ndaot.

Instantanés de l’installation du nouvel administrateur général de l’Autorité administrative de la Zerp de Nkok. © Gabonreview

«La crise sanitaire qui a aussi entrainé une crise économique a eu, à l’instar des autres pays du monde, des conséquences au Gabon, notamment sur la Zone économique spéciale de Nkok, sur sa rentabilité», a déclaré Carmen Ndaot. Le ministre de la Promotion des investissements indique qu’en termes de statistiques, on a pu observer une baisse de 33% de perte d’emplois et une baisse de 30% en termes de conteneurs exportés depuis le début de la crise. «Nous n’avons pas eu de nouvelles installations d’entreprises sur la Zone. Les priorités qui sont assignées par les plus hautes autorités dans le cadre de la relance, c’est bien sûr de relancer cette Zone économique qui participe de la diversification de notre économie», a-t-elle précisé.

Le membre du gouvernement a prescrit à Anne Nkene Biyo’o la mission d’élargir le nombre d’investisseurs intervenant sur cette plateforme, en termes de capitaux et d’industries. Le nouvel administrateur qui totalise déjà 7ans au sein de la Zerp de Nkok, devra également «faciliter au maximum tout le procès d’investissement des opérateurs économiques de la zone, afin de rendre cette zone économique encore plus dynamique, plus attractive et plus compétitive».

Remplaçant à ce poste Igor Simard, Anne Nkene Biyo’o dit connaitre le challenge et les défis à relever. «Je connais la maison. Je connais les charges qui sont les miennes. J’ai passé 7 ans ici à l’Autorité administrative en tant qu’administrateur général adjoint. Je connais, pour la plus part, les problématiques, plus ou moins, qui sont évoquées aujourd’hui. Avec l’ensemble de mes collaborateurs, nous allons continuer à satisfaire aux problématiques soulevées par les opérateurs», a-t-elle assuré.

Pour conclure, Carmen Ndaot lui a rappelé les prescriptions du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba : obtenir des résultats «palpables, visibles au quotidien, allant dans le sens d’une amélioration continue du cadre des affaires et de la diversification de notre économie».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire