Les villageois de Dario près de Bifoun siphonnent, pour le revendre, de l’huile rouge d’un camion d’Olam/GSEZ s’étant renversé dans la zone, ce 23 août dans l’après-midi.

© Gabonreview

 

Villageois siphonnant la cargaison du camion-citerne, le 23 août 2018 à Darlo, près de Bifoun. © Gabonreview

Un camion citerne d’Olam a été l’objet d’un accident ce 23 août aux environs de 14h près de Dario, dernier village du Moyen-Ogooué avant d’entrer dans l’Estuaire. Plus exactement, Dario se situe à 5 kilomètres de Bifoun.

Selon les villageois, le drame est intervenu aux alentours de 14h. Aucune perte en vie humaine n’a été déplorée. Mais le chauffeur, blessé et ayant perdu connaissance, a été transporté vers la structure hospitalière la plus proche.

Deux heures après l’accident, aucun élément des forces de l’ordre n’était sur place. Encore moins de responsable d’Olam/GSEZ. Une aubaine pour les riverains de Dario, qui s’affairaient à recueillir l’huile de palme rouge de la citerne du camion pour le revendre aux voyageurs. C’est un fait devenu coutumier : lors des accidents sur les routes du Gabon, que ce soit à Libreville ou à l’intérieur du pays, les badauds accourent et dépouillent ou subtilisent aux accidentés argent, téléphones GSM, bijoux et montres et autres bien transportés.

Selon toute vraisemblance, le camion partait de l’usine d’Awala pour celle de Lambaréné, en vue de livrer l’huile rouge pour raffinage.

 
 

5 Commentaires

  1. INTELLIGENCE dit :

    Quel article bidon!

    je croyais lire un article qui attirait l’attention des autorités sur la recrudescence des accidents de la route aux voisinages des villages de plus en plus habités et des camions conduits par des personnes n’ayant aucune qualification de chauffeur, ou simplement des camions roulant avec des soucis mécaniques avérés.

    Mais un article bidon qui nous traite de voleurs comme si récupérer ou ramasser une huile déjà au sol était un problème qui va fermer OLAM au Gabon.

    Toi qui a écrit cet article, tu trouves un fourgon de billets de banques accidenté avec les billets violets au sol tu vas passer?

    Mon cher si journalisme c’est compliqué, pardon ne nous insulte pas on a pas les mêmes moyens pour acheter un litre d’huile de palme rouge.

    • Ikobey dit :

      @intelligence
      voler Olam c’est pas voler ! un fonctionnaire qui détourne ce n’est pas voler ? La route est encore longue pour que le pays s’en sorte.

      S’il te plaît change de pseudo mes yeux saignent à te lire!

      • INTELLIGENVCE dit :

        @Ikobey

        Vous les militants du P-DG avez réellement des problèmes avec le PEUPLE. Ramasser une huile au sol c’est voler? Un camion qui se renverse à proximité d’un village est moins important qu’une huile au sol?

        Kiééé, où vivez-vous, nous venons (avec tout le respect aux familles endeuillées) de vivre une tragédie dans un village où tous les membres d’une famille viennent de perdre la vie à cause d’un camion (enquête en cours).

        Vous avez quel problème avec la population gabonaise. Riez, mangez et continuez à vous amuser… un jour et un seul jour vous connaitrez ce que les gabonais vivent depuis votre accession au pouvoir.

        Arretez de nous insulter à cause d’une huile au sol.

        • Ikobey dit :

          L’huile a été siphonnée dans le réservoir puis vendue immédiatement au bord de la route. C’est du piratage pur et simple. Lorsque vous aurez un accident en brousse et que l’on vous fera les poches au lieu de vous secourir vous comprendrez peut-être.

          p.s. changer de pseudo, “intelligence” vous va si mal.

  2. Ikobey dit :

    Bientôt les élections, ça va être “l’open-bar” des pilleurs! libanais, Ouest-africain, Camer etc cachez-vous….le lendemain des élections les Librevillois se plaindront qu’il n’y a plus de taxis !
    L’histoire nous rejouera “chronique d’une mise à sac annoncée”. Les forces de l’ordre n’agiront que mollement de peur d’être traiter de tortionnaires par les “valeureux résistants”..
    Finalement, les braves gens paieront et se tairont, comme d’habitude.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW