A la suite de l’annonce par le gouvernement de la transformation de l’Agence nationale des parcs nationaux en Agence nationale pour la préservation de la nature, le secrétaire exécutif de l’ancienne ANPN s’est résolu à faire un bref bilan de l’Agence depuis son arrivée à sa tête.

Pr Lee White, secrétaire exécutif de l’ancienne ANPN. © Capture d’écran/Gabon vision 2025

 

A l’annonce du projet d’ordonnance portant modification et suppression de certaines dispositions de la loi n°003/2007 du 27 août 2007 relative aux parcs nationaux, devant découler à de nouvelles prérogatives pour le responsable de l’ancienne ANPN, des organisations de la société civile gabonaise avaient appelé le Pr Lee White à faire son bilan. Ce que le secrétaire exécutif a consenti à faire devant les caméras de l’ONG Gabon vision 2025. Et dans ce ‘‘demi-bilan’’, le responsable des parcs nationaux n’est pas loin de tirer la couverture de son côté. Pour cause…

«Quand on a commencé avec l’ANPN en 2009, on a hérité d’une agence bien faite sur le papier mais qui n’était pas opérationnelle. Il y avait moins d’une centaine d’employés dans tout le Gabon et pas une seule voiture payée par l’Etat», a rappelé le Pr White, disant avoir recruté plus de personnes (700 aujourd’hui), pour permettre à l’ANPN de remplir efficacement ses missions à travers le Gabon. «Nous avons (actuellement) 150 voitures sur le territoire nationale, ainsi que des bateaux, des avions. On est peut-être devenu une référence en termes de bonne gestion des parcs nationaux dans la sous-région, aujourd’hui on est crédible. On voit maintenant les retombées, on voit que des investisseurs dans le domaine du tourisme commencent à venir et souhaitent signer des contrats de concession, pour développer la prochaine phase des parcs nationaux, qui est la valorisation de ces parcs.»

S’agissant du projet d’ordonnance mettant en place l’Agence nationale pour la préservation de la nature, le secrétaire exécutif de l’ancienne ANPN a estimé que «c’est une décision forte du gouvernement». Celle-ci permettra d’«élargir le champ d’action de l’agence». «Jusque-là on était en charge des parcs nationaux et quelques réserves, aujourd’hui, l’ANPN devient gestionnaire de toutes les aires protégées du Gabon mais également la gestionnaire de la préservation de la connaissance et de la valorisation de la biodiversité sur tout le territoire national, et (celle) du conflit homme-faune», a précisé Lee White.

 
 

8 Commentaires

  1. Ze grondin dit :

    Il n’y a que Lee White et les émergents qui voient les retombées de ANPN. Tu as acheté 150 voitures, des avions, des bateaux pour vos escapades. Qu’elles sont les retombées concrètes votre politique des parcs nationaux sur l’économie gabonaise? Les populations de la lope, kanzamabika vivent dans la misère total. Elles ne peuvent plus cultiver, chasser, pêcher car le parc les à trouvé, et les éléphants, les buffles ravagent leurs jardins ou plantations en toute impunité. Résignées, elles meurent de faim de maladie pendant que vous vous acheté des avions, des bateaux et des véhicules onéreux. Que faites vous pour ces populations? Tu as décidé que la route Mikouyi Alembe ne passera pas par la lope, car la love n’as pas besoin de route en bitume , tes voitures et tes touristes vous ferez comment pour s’y rendre. Dans des pays de conservation et touristique comme le Kenya ou en europe les routes traversent les parcs, mais ton idée saugrenue d’en priver la loupe est inadmissible et intolérable. Tu dois foutre le camp de notre pays car tu n’es qu’ un affairiste profitosituationiste

  2. stephanoetus dit :

    “Bref bilan”…hum pour un professeur comme vous si un étudiant vous présentait un bref bilan je ne pense vous que vous en serez fierté, votre agence aujourd’hui malgré son changement de dénomination connaît tjr des difficultés qui font honte à une institution comme la votre le mois compte tjr 60jrs,le copinage,la gestion désastreuse des fonds,le mauvais traitement des agents de terrain,les intimidations(va te plaindre où tu veux!),le non respect de certaines procédures,vous outrepassez vos domaines de compétences etc…ce n’est pas en changeant de nom que vous allez nous faire oublier tt cela cher professeur et l’avenir nous donnera raison.

  3. stephanoetus dit :

    Ne soyez pas fier de ce “bref bilan”

  4. mouthou dit :

    Eh bien évidement,personne aux Eaux et Forêts pour contredire ce charlatant

    • Michel Fernandez dit :

      Qui êtes-vous Mr Mouthou pour insulter les gens de la sorte…. Vous vous cachez certainement derrière un speudo comme tous les faibles….

      Je ne vous salue pas …

      • mouthou dit :

        Je dis bien que ce type est un charlatant, un profito-situationniste qui surfe sur la vague (RIRE).
        Le projet Akanda – Mondah – Pongara et nouvel aéroport de Libreville dans la forêt du Cap. Connaissez-vous le projet Gabon émeraude? savez-vous dans c’est dans ce projet que ce Charlatant a conseillé au Président Omar Bongo de la délocalisation de l’Aéroport Léon Mba pour la Forêt Classée de la Mondah. Ce projet d’aéroport aurait été néfaste pour la Forêt Classée de la Mondah qui est le poumon de Libreville.
        Question: Un soit disant protecteur de l’environnement qui conseille la destruction d’un massif forestier important pour l’installation d’une infrastructure au effets direct et indirect néfastes n’est-il pas un charlatant? Scientifique qui ment, oui, qui ment, en faisant croire au Président de la République que les orpailleurs de Minkébé sont des braconniers, alors que nous savont tous (scientifiques) que l’orpailleur n’a pas le temps de chasser car il passe plus de 10 H dans la boue et préfère les embaumés du malien. N’est-il pas un charlatant? Un conseiller scientifique ment au Chef de l’Etat que la barrière électrique est la solution contre l’intrusion des éléphants dans les plantations des populations pauvres. Nous savons que cela ne marchera pas car il n’y aura pas assez de barrières pour tous les planteurs de banane de pays. N’est-ce pas du charlatanisme?

  5. FAHGEOR dit :

    Bonne continuation Mr Lee White. Et plein de succès pour la prochaine phase de valorisation de nos parcs naturels. Dans l espoir que des emplois seront encore créer pour les gabonais. Nous souhaitons les même efforts pour le Gabon Bleu.

  6. jean -jacques dit :

    une bande des gros jaloux, laisse lee write faire son travail.c’est grace à lui on a deja des ecpo gardes, pour eviter que ping, marc essangui tuent les elephants pour vendre les ivoires.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW