L’Afrique sera-t-elle le prochain marché émergent de l’automobile ? Longtemps consommateur, le continent se lance désormais dans la construction avec quelques modèles déjà en vente.

La «Turtle», voiture du Ghana. © D.R.

La «Turtle», voiture du Ghana. © D.R.

 

En haut, la «Kantanka», construite au Ghana, et en bas l’«Innoson», made in Nigeria. © D.R.

En haut, la «Kantanka», construite au Ghana, et en bas l’«Innoson», made in Nigeria. © D.R.

Monopolisée par l’Asie, l’Europe et les marchés émergents, la construction automobile pourrait concerner l’Afrique. L’offre mondiale devrait donc sensiblement s’agrandir avec des automobiles construites en Afrique par des Africains. La première de cette série est la «Kantanka», une voiture réfléchie, conçue et fabriquée au Ghana et qui devrait être disponible dès ce mois de janvier. La compagnie automobile Kantanka dit n’attendre que le feu vert des autorités ghanéennes. Une initiative du Dr Kwadwo Safo. Fondateur et propriétaire du groupe Kantanka & compagnie, ce dernier est décrit comme un génie, un inventeur et un philanthrope.

Le deuxième véhicule de cette série de fabrication africaine est la «Innoson», made in Nigeria. Certains de ses modèles circulent déjà et semblent faire le bonheur des acheteurs locaux. Le chief Innocent Ifediaso Chukwuma est le fondateur et développeur de la compagnie nigériane. «Nous sommes la première chaine de production de véhicules au Nigéria», a déclaré le patron d’Innoson. A cette série de véhicule made in Africa s’ajoute la Kiira EV Smack, conçue et développée en Uganda par Kiira motors corporation (KMC), une compagnie créée à la base par des étudiants. Il s’agit d’un véhicule hybride, alliant les caractéristiques d’un moteur diesel et d’un moteur électrique. Il peut être configuré afin d’obtenir différents résultats, par exemple une économie importante de carburant, plus de puissance ou une source additionnelle d’énergie pour des objets électroniques. A cet inventaire, on peut enfin ajouter la «Turtle». Moins glamour que les modèles cités plus haut, c’est une voiture 100 % made in Ghana, fabriquée par des artisans locaux, comme un défi à la logique industrielle occidentale. «C’est un véhicule hors norme qu’il est possible de regarder sous toutes les coutures, entre pick-up et jeep, une voiture conçue et adaptée aux besoins locaux», soulignent les concepteurs. Reste à savoir si ces produits auront du succès.

 

 
 

21 Commentaires

  1. gabon tchouoooo dit :

    Construisez vos voitures, nous on est dans l’émergence !

  2. Mone Afirikara dit :

    Félicitation au Ghana et au Nigiria. Vous faites la fierté de l’Afrique.

  3. Pas Possible dit :

    Ces voitures ont elles subi l’épreuve de crash test??? si oui quelles sont les résultats?

  4. Encore eux dit :

    L’essentiel de la voiture, c’est à dire le moteur est exporté d’occident . Deplus, j’avais lu dans un blog nigerian appelé ’nairaland’ que les modèles de véhicules de Innosson sont calqués chez un constructeur automobile chinois.

    • Bibang Bi nzé djafé dit :

      on commence toujours par copier au début.Ensuite on innove.

      Les chinois après avoir copié l’occident sur des produits bas de gammes, sont aujourd’hui capable de construire des avions, et des trains à grande vitesse.

      Les indiens, les roumains, les asiatiques, les brésiliens ont des chaines d’assemblages automobiles.Pourquoi pas l’Afrique ?

      L’intelligence est universelle !.

    • Sankara dit :

      Monsieur ou Madame Encore eux@
      les chinois aujourd’hui, et les japonais avant eux ont fonctionné de la même façon.
      On commence toujours par copier les nations développées, puis une fois comme qu’on a atteint la masse critique, on crée des modèles propres. Il en est ainsi du développement industriel depuis la fin du 19è siècle, et ce dans tous les domaines.

  5. Sankara dit :

    Bravo le Ghana, le Nigeria, mais aussi l’Ouganda.
    Aucun pays francophone, un hasard?

  6. Jess dit :

    Je crois que l’Afrique a commencé sa marche vers le développement à travers la production des voitures, jusque-là, apanage des vieux pays industrialisés et des émergents. C’est cette révolution industrielle qui mettra l’Afrique sur le chemin de l’émergence, et non la fausse croissance économique qu’on lui attribue abusivement, qui est tirée par la bonne conjoncture des prix de matière première,et ne crée pas l’epmloi

  7. @PMoubala dit :

    C’est super cool, moi suis très content de tous ça!

  8. @PMoubala dit :

    C’est super cool, moi suis très contente de tous ça!

  9. gabon dit :

    Et les émergent du Gabon attendent quoi pour nous construire aussi les voitures.
    Que du blablabla tous les jours.

  10. Lelelâh dit :

    Bravo le Ghana, le Nigeria, mais aussi l’Ouganda. A ceux qui doute du génie africain récusé par les africains eux-mêmes, je vous invite à rechercher sur Google par exemple “les inventions noires”.

  11. Ndoukoue dit :

    cette initiative louable devrait êtres encourager par tout les pays africains en demande chacun la construction de certaines unités de productions des accessoires qui entre dans la fabrication des ces véhicules . ce permettra permettra la création des emplois supplémentaire et en retour ces différents pays utiliseront ces véhicules dans l’ensemble de leur administrations et encouragerons aussi leurs populations en en faire autant. ainsi, il encourageront le développement de l’Afrique par l’Afrique.

  12. manga de bacon dit :

    la france ne peut jamais laisser un pays africain francophone à fabriquer un véhicule. les 4 pays sont tous des pays anglophones. si un pays francophone cherche à fabriquer; demain il aura une rébellion ou un coup d’état contre le président en exercice.

  13. kam farrell dit :

    Cote d’ivoire oooh voilà emergence aussi dèh ,les gens sont entrain de fabrikéds voitures dèh, parceke celui ki a pu gerer ce mouvement est tres bien parti pour l’emergence, mon PRADO voilá ca oooh ou son nos ingenieurs oooh ( PRADO obé tagala ka an tohi DÈH )

  14. Arnauld OGUIDI dit :

    Vive l’inteligence noire vive mon Afrique !!!

  15. Félicien MOUSSAVOU dit :

    Bravo à ces pays; cela devrait inciter tous les “exilés” à “rapatrier” le savoir-faire acquis en occident.
    IL est bien regrettable que tous ces premiers modèles ne soit réservés qu’aux seuls riches, au détriment de l’abondante classe moyenne africaine. Et puis qu’en est-il des résultats des fameux crash tests?

  16. Kabego dit :

    Espérons que ces projets ne seront pas perturbés par ceux qui croyaient détenir le monopole.

  17. […] Publié par Chris Oyame dans AFRIQUE sur lundi 12 janvier 2015 à 2:53 / 19 commentaires […]

  18. BAZA FABIEN dit :

    NOUS ON COMMENCERA PAR DES VOITURES CAPABLES DE VOLER DANS L’AIR; NAVIGUER SUR L’EAU ; PLONGER DANS LES ABYSSES OCEANIQUES ET DE PERCER LES MONTANGES : des VRAIS PASSE-PARTOUT AVEC COMME CARBURANT JUSTE L’OXYGENE.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW