Le Vice-ministre Chinois AI Ping échange avec Raymond Ndong Sima - © Gouvernement.gaUne délégation du parti communiste chinois (PCC) en visite au Gabon depuis le 21 octobre 2012 dans le cadre d’un processus de renforcement de la coopération avec le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir, a été l’hôte du Premier ministre, Raymond Ndong Sima, le 24 octobre dernier. L’avenir de la coopération sino-gabonaise était au centre des échanges.

Au cours d’un entretien avec le chef du gouvernement, Raymond Ndong Sima, le 24 octobre 2012, le directeur adjoint du Département international du comité central du PCC, Al Ping, a déclaré que l’Empire du milieu s’engage à explorer de nouvelles formes de coopération avec le Gabon, pour un renforcement pragmatique de leur coopération.

Selon ce haut responsable du PCC, l’amitié sino-gabonaise, qui s’est établie et approfondie grâce aux anciens dirigeants d’État chinois et gabonais, s’est enracinée profondément aux cœurs des deux peuples. Raison pour laquelle cette coopération doit être défendue par des nombreux investissements, notamment dans les domaines commerciaux et économiques.

Le Premier ministre gabonais Raymond Ndong Sima, s’est félicité, pour sa part, des succès remarquables de la politique de réformes et d’ouverture sur l’extérieur de la Chine tout en relevant la qualité de cette relation d’amitié et de coopération de longue durée entre ces deux États.

Au cours de leur séjour Librevillois, la délégation conduite par Al Ping a sillonné les entreprises chinoises présentes au Gabon dans le cadre de la coopération, et dont la mission est celle d’accompagner le Gabon dans son projet de devenir un pays émergents. Elle a également visité, tour à tour, le Palais Omar Bongo du Sénat, Léon Mba de l’Assemblée nationale et l’immeuble Georges Rawiri de Gabon Télévision, fruits de la coopération entre les deux pays.

L’étape gabonaise des membres du Parti communiste Chinois fait suite à celle de Dakar au cours de laquelle des responsables du Parti socialiste sénégalais (mouvance présidentielle) et du PCC sont convenus de «réactiver» leurs relations. Une tournée africaine à l’allure d’une stratégie marketing visant à renforcer la place de la Chine sur ce continent.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW