Le chef de l’Unoca représentera le Secrétaire général des Nations-Unies dans le cadre de la résolution du conflit postélectoral au Gabon au sein de la mission de l’Union africaine (UA).

bathily UA

Abdoulaye Bathily, représentant du SG de l’ONU au Gabon. © actunet.sn

 

Annoncée depuis quelques jours, la mission des chefs d’Etat de l’Union africaine (UA) devrait commencer ses discussions le 9 septembre 2016 au Gabon. L’objectif de celle-ci : la résolution de la crise postélectorale du scrutin présidentiel du 27 août dernier. Scrutin ayant donné Ali Bongo vainqueur à plus de 49% devant Jean Ping, lequel n’a pas cessé de contester ces résultats. Le candidat consensuel de l’opposition rejette notamment les résultats obtenus par le président de la République dans la province du Haut-Ogooué.

A Libreville, la mission de l’UA devra tenter de débloquer la situation, alors que les deux principaux acteurs campent chacun sur sa position. En plus des chefs d’Etat du continent, l’Organisation des Nations-Unies (ONU) a annoncé le 7 septembre que son secrétaire général sera représenté par Abdoulaye Bathily. Selon certains, le chef du bureau régional des Nations-Unies pour l’Afrique centrale (Unoca) s’est déjà investi ces derniers jours dans  la recherche de l’apaisement des relations entre les autorités gabonaises et l’opposition, en permettant notamment de mettre fin au siège du quartier général de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine.

Le porte-parole Ban Ki-moon a d’ailleurs récemment rappelé, au cours d’une conférence de presse à New-York, que Abdoulaye Bathily continue d’encourager les parties prenantes à utiliser les moyens légaux et pacifiques pour régler leurs désaccords. Le 6 septembre, le chef de l’Unoca s’est une nouvelle fois entretenu avec Jean Ping. Il reste également en contact direct avec Ali Bongo.

 

 
 

6 Commentaires

  1. Muetsa dit :

    Celui qui vole un boeuf=voleur
    Celui qui vole une tige=voleur
    Tous deux sont devenus riches par le partage du gâteau Gabon.Pour répondre à ta question monsieur Tatandi,tu as la réponse.Cependant je vais la compléter, car la question est plus importante que de la poser en ces termes et j’interpelle l’UA à réfléchir sur leur véritable rôle.
    Voici la situation:Quand ça arrange l’occident(pilote:USA,copilote:occident de l’ouest),fraude ou pas.Ils te porteront.Quand tu ne suis pas leur coup fraude ou pas ils chercheront à t’enlever.Maintenant je t’explique pas de passion mais demande le discernement.Ce n’est pas un point de vue personnel mais c’est une analyse sociopolitique et économique.Il faut restituer les problèmes dans le contexte global et actuel et savoir tenir compte du passé pour comprendre les mécanismes et stratégies à l’œuvre.L’occident est en crise,c’est sérieux.j’ai mesuré la longueur,la largeur et la profondeur de cette crise.

    Pour ce qui est de la France et de ses alliés,le problème est le même,c’est la crise.Même leurs classes politiques sont divisées,ils n’arrivent pas à gérer leur propre maison.En revanche,ils sont tous unis pour installer leur pion en Afrique pour leur intérêt.Vous avez été pris à témoin dans les cas de la libye,la centrafrique ,mali,guinée,côte d’ivoire et les voilà au Gabon,après c’est le Congo et etc.Leur unité va même jusqu’à encourager la bêtise.
    Les occidentaux cherchent à résoudre leur crise=pb,solution=Afrique
    Stratégies:élections par le fameux jeu démocratique,manipulé comme ils veulent.
    Sur ce terrain Afrique,il ya d’autres acteurs,Asie=problème de pollution et de leadership industriel,solution=Afrique par l’industrialisation et VOUS AFRICAINS?QUE VOULEZ VOUS?ACCPETEZ LE DIKTAT DE L’EXTERIEUR OU VOUS DEFINIR OU CONTINUER A REVETIR LE STATUT D’ESCLAVE?L’histoire s’écrit au présent et elle raconte le passé et elle se répète si n’y prend garde.
    Pour ceux qui sont amenés à penser qu’il y aurait confusion des propos,je vous dis non c’est une logique qui tient sur les domaines de politique,économie et société et population et qu’il y a lieu de relier ceux-ci pour comprendre les enjeux.
    Peuples épris de liberté,je comprends et je vis cette douleur mais souffrez et réfléchissez que d’être balloté par la communauté internationale et ses sbires locaux qui vous prennent en otage.
    UA ne méprisez pas la voix de vos ancêtres et de vos éclaireurs.

  2. okazaki dit :

    C’est pas ce même extérieur qui a mis Ali le révolutionnaire, l’anti francafric au pouvoir? De grâce qu’il s’en aille on ne veut plus

  3. jean - jacques dit :

    bravo et bravo M.MOUETSA. tout ce qui se passe au Gabon c’est pas l’alternance comme nos bandits opposants avec leur militants ignorants parlent Ali depuis 2009 a posé les actes qui ont touché l’économie de la France. 1 interdiction d’exporter le bois. voila le transformation du j’espère que le gouvernent a pris toutes les mesures pour la sécurité des fonctionnaires de la cours, l’édifice. et pour éviter que l’ingérence des occidentaux. il faudrait INTERDIRE TOUS LES MÉDIAS OCCIDENTAUX DE se rapprocher de la cours. bloquer le signal d’ internet sur le périmètre de la cours , interdire accès des appareil électronique, , installer les scanners pour permettre que toutes les personne qui rentre ou qui assisteront à l’audience doivent passer au contrôle. comme à l’aéroport., en ce moment le projet graine va permettre de réduire indépendance d’acheter les aliments en France tout ça n’arrange pas la France, les chinois ont plus de marchés au Gabon que la France. la construction des hôpitaux va réduire les évacuations des malades en France. l’ouverture d’autres compagnie arienne . La fin des privilèges toutes ses mesures, projets, reformes mettent l’économie française dans les difficultés.pour eux ping est l’alternance pour la France pour leurs intérêts.

  4. jean bille dit :

    muetsa!tu n’as rien compris au problème.le peuple gabonais a des amis, comme tout peuple, à l’extérieur de ses frontières. tous les peuples étant les amis du peuple gabonais et vice-versa. lorsque le peuple souverain est désobéi par une bande de profiteurs, et qu’il lui est impossible d’imposer sa volonté bafouée contre un régime oppreusseur, amateur de coups d’état; ses amis (les peuples du monde entier) sont en droit de lui porter aide et secours. celà est reconnu par la constitution gabonaise à l’article 20 de la charte africaine des droits de l’homme, partie intégrante de la constitution gabonaise modifiée en 2011 par un certain ………ali bongo.

  5. Muetsa dit :

    Vous Africains considérez que vous avez des amis,c’est comme ça que l’Afrique est à terre.Les autres ne vous voient pas en amis,du reste s’ils peuvent se servir de votre générosité parce que vous les considérez ainsi,ils n’ont que d’intérêts.D’ailleurs leur célèbre référence De Gaulle n’a cessé le dire plus haut et les générations suivantes répètent et retiennent la leçon.La FRANCE OU LES PAYS N’ONT QUE DES INTERËTS ET PAS d’amis.Ne confondez pas la convivialité et les intérêts du pays.Ces derniers ne viennent pas vous aider gratuitement comme le ferait un ami pour reprendre ton terme.Ils vous exigeront et imposeront leur volonté.Ils vous considèrent comme des enfants dont il faut s’en occuper.Et vous? avez vous pensez à vos intérêts nationaux,je ne parle pas de la petite épargne mise sous le matelas.Vous comprendrez le jour où vous sortirez de la caverne.

  6. Michel Bouka Rabenkogo dit :

    Les hors sujets se reconnaîtront. “Seul la vérité des urnes prévôt”. Le peuple gabonais s’est largement exprimé et même avec violence sur le choix de celui qui doit assumer LA TRANSITION: Jean PING. QUE LES FRANC-MAÇONS SE DÉBROUILLENT A TROUVER UN EXILE POUR LEUR MÉDIOCRE, NIGAUD PANTIN ALI BONGO. C’est FINI. FIN. NOUS NE L’ACCEPTERONS PAS EN CE DÉBUT DE MILLÉNAIRE AFRICAIN. BWETE.
    *L’Esprit Saint illumine le GABON*
    # NOP 2016 #
    “Gabon d’Abord”

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW