Malgré la crise qui a marqué l’année 2018, les chiffres en fin du quatrième trimestre de l’année écoulée, dans le secteur de la vente des véhicules neufs, témoignent d’une progression du marché de 11% par rapport à 2017.

Les ventes de véhicules neufs ont progressé de 11% en 2018. Une petite embellie qui devrait s’accroître malgré la conjoncture. © Showroom/Hall VN

 

Si la mesure de suspension des dépenses d’équipements en véhicules administratifs, prise par le gouvernement en 2017, a eu un impact considérable sur le secteur automobile en début d’année écoulée, les chiffres en fin septembre, publiés par l’Union des représentants des véhicules industriels (Urai), sont encourageants. Les ventes ont progressé de 11% sur cette période.

Selon les statistiques de l’Urai, les ventes de véhicules neufs ont progressé de 11% pour s’établir à 1833 unités en fin septembre 2018 contre 1651 dans la même période en 2017. Ces opérateurs économiques estiment que cette reprise peut se justifier, entre autres, par la reprise des commandes de certaines entreprises privées.

Le commerce de véhicules industriels a affiché un chiffre d’affaires de 14,8 milliards de francs CFA, soit une baisse de 28% par rapport à la même période en 2017. Il s’établissait en effet à 20,50 milliards de francs CFA. Cette situation est due à la baisse des commandes en matériels lourds des principaux clients en activité dans les secteurs du Bâtiments et des Travaux publics (BTP), mais également de la foresterie.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW