A l’occasion de la 4è édition du New York Forum Africa (NYFA) et de l’inauguration officielle du siège de l’Agence gabonaise d’études et d’observation spatiale (AGEOS), Paris a dépêché deux membres du gouvernement : la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie et la secrétaire d’Etat chargée du Développement et de la Francophonie. Une première depuis trois ans et demi !

Ségolène Royal, le 28 août 2015 au NYFA à Libreville. © Gabnonreview/Steve Jordan

Ségolène Royal, le 28 août 2015 au NYFA à Libreville. © Gabnonreview/Steve Jordan

 

En dehors de son ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, déjà venu à Libreville à trois reprises, pour des visites liées à la situation militaire dans la sous-région, notamment en Centrafrique où une mission d’interposition onusienne est présente, et en Afrique de l’Ouest (au Mali), c’est la première fois depuis l’arrivée de François Hollande à l’Elysée que des membres du gouvernement français sont en visite au Gabon. Ségolène Royal qui rencontrera le président Ali Bongo est venue assister, en marge de la quatrième édition du NYFA à une réunion préparatoire de la COP 21 – Sommet sur les changements climatiques – prévu pour la fin du mois de novembre prochain à Paris. La réunion préparatoire de Libreville verra la participation de ministres et experts africains chargés des questions d’environnement et de climat. L’ancienne candidate à l’élection présidentielle française de 2007 prendra ensuite part à l’inauguration du siège de l’Ageos dans la ZERP de Nkok, dans la ville de Ntoum.

Pour sa part, Annick Girardin, secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie depuis avril 2014, prend part au NYFA. La dernière fois qu’un ministre français du Développement avait été vu dans la capitale gabonaise remonte à 2010 sous la présidence Sarkozy. En fait, en dépit des quatre entretiens – dont le premier date de juillet 2012 – qu’ont déjà eus les présidents Ali Bongo et François Hollande, on constate, au niveau ministériel, très peu d’échanges entre les membres de gouvernement des deux Etats depuis 2012, même si, il y a quelques mois, Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, avait accordé un entretien à son homologue gabonais, Issozet Ngondet.

S’il n’y a pas beaucoup d’échanges au niveau ministériel, il n’y en a pas beaucoup non plus entre experts gouvernementaux, la Commission mixte France-Gabon ne s’est pas réunie depuis près de six ans ! La visite concomitante de Ségolène Royal et d’Annick Girardin peut-elle être considérée comme le signe d’un réchauffement des relations entre Paris et Libreville ? Dans la capitale gabonaise, on le souhaite, on l’espère même.

 

 
 

9 Commentaires

  1. Roberto dit :

    A-t-on besoin de cette foire mondaine pour faire avancer le Gabon ??

  2. imagine56 dit :

    C’est quoi tout ce cirque?

    Pendant que les université d’été se déroulent chez les socialistes, Ségolène et l’autre ministre viennent trainer leurs guêtres ici à LBV?

    Comme disent les enfants ” retournez à chez vous” vous commencez à prendre gout à la bamboula de monsieur 3 actes de naissance?

    • Jean Charles mba dit :

      le plus grand gâchis de ce monde est le nombre de personne qui n’ont jamais voulu atteindre leur potentiel. Réfléchir assez bas prouve encore que tu es juste dans la médisance, alors que les problèmes nous incombent tous. Le Gabon n’impressionne guère Sogolene pour qu’elle ose venir traîner ici, car elle beaucoup à faire dans le cadre de ses fonctions. Mais son arrivée en terre gabonaise se justifie par l’importance des problèmes globaux sur le climat, vu que notre pays a la part de solution à cet effet. Pour se développer il ne s’agit pas d’agir,mais il faut bien agir.

  3. Fille dit :

    Tout de même un déplacement officiel de Ségolène au Gabon en pleine université d’été à la Rochelle ! Officiel, je dis et BFM ni autre média ne dise mot. J’ai peut-être raté quelque chose ? Trop occupés qu’ils sont sur l’immigration et ces africains qui meurent chaque jour la gueule ouverte sur les plages riches de l’Europe. Riches, vous avez dit ? Et pour cause, y’a bon, Gabon.

    • Fille dit :

      J’ai pourtant beaucoup d’estime et d’admiration pour cette dame “Debout” . Gageons qu’elle reste debout et lucide et qu’elle soit là pour autre chose que pour la photo. Il est tout de même bizarre, le black outs des médias français sur ce déplacement officiel, alors au en France elle ne peut éternuer sans réveiller la meute.

  4. FangTomas dit :

    @Roberto, Imagine56 et Fille

    Ségolène Royale n’est pas le genre de personne qui se déplace pour “faire plaisir”, c’est un honneur de la recevoir dans notre pays, car cela met en avant la capacité du Gabon à promouvoir la protection de l’environnement.

  5. Meradie ndossi dit :

    Le déplacement des deux membres du gouvernement français prouve l’importance qu’à ce forum pour l’instant pays

  6. Claude Elvire dit :

    Certains gabonais ont opté pour l’art du négativisme hein; c’est quand même horrible de lire certains commentaires… Vous trouvez que la visite au Gabon de Mme Ségolaine n’est pas une bonne chose pour le Gabon? D’un autre côté, ce sont les mêmes qui demande pourquoi les présidents d’Afrique centrale n’étaient pas présent. Vous faites pitié…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW