GR

Ralph Dertin Amoros va recouvrer la liberté le 24 juillet, après un trimestre passé en détention à la prison de Lambaréné. Jugé le 13 juillet, le joueur centrafricain d’AS Pélican a écopé de trois mois de prison ferme assortis d’une amende de 1,5 million de francs CFA.

Le joueur centrafricain de l’AS Pélican, Ralph Dertin Amoros. © D.R.

 

Après trois mois d’incarcération à Lambaréné, Ralph Dertin Amoros sera libéré le 24 juillet. Le joueur centrafricain sociétaire d’AS Pélican (D1 gabonaise) avait été jeté en prison le 19 avril, suite à une plainte de la 3ème vice-présidente du Conseil départemental de l’Ogooué et Lacs, pour un accrochage musclé deux jours avant.

Jugé le 13 juillet, Ralph Dertin Amoros a écopé de trois mois de prison ferme assortis d’une amende de 1 million de francs CFA à verser au tribunal et 500 mille francs CFA à payer à Nadine Biveghe, la 3e Vice-présidente du Conseil départemental de l’Ogooué et Lacs, en guise de dommages et intérêts. Ayant déjà passé plus de deux mois en détention, le joueur sera relaxé dans 9 jours.

S’agissant de l’amende, le président de l’AS Pélican, Richard Auguste Onouviet «a pris la charge de la payer entièrement», a expliqué le coach du club. «Le versement de la somme devrait intervenir au plus tard le 19 juillet» a précisé Gildas Ndoumou. Toutefois, la 3è vice-présidente du Conseil départemental de l’Ogooué et Lacs conteste le verdict rendu par le tribunal. Elle souhaite, selon le coach d’AS Pélican, interjeter appel. «Elle soutient que la gifle que lui avait flaquée notre joueur lui a provoqué une tension oculaire. Elle revendique donc de 10 millions de francs CFA de dommages et intérêts», a expliqué Gildas Ndoumou.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire