HABANA

 

Satcon vient d’être interdite de diffuser les compétitions de la Liga.  En outrepassant cette décision, la société libanaise, distributeur de chaînes en Télévision numérique terrestre (TNT), s’expose à une amende de 25 millions de francs de CFA par match diffusé.

Satcon a été interdite de retransmettre les matchs de la Liga, sous peine d’une amende d’amende de 25 millions de francs de CFA par match diffusé. © D.R.

 

Alors que les championnats européens reprennent leurs droits ce week-end, Satcon et ses abonnées viennent de recevoir une mauvaise nouvelle. Selon un récent communiqué de la Liga, la société libanaise, distributrice de chaînes en Télévision numérique terrestre (TNT) a été interdite de diffuser les compétitions de football espagnoles. «Satcon n’est pas autorisé à diffuser nos contenus, et ce par n’importe quels moyen et chaîne de télévision. D’une manière générale, seuls opérateurs auxquels nous avons accordé une licence de diffusion et distribution sont autorisés à diffuser nos contenus», a déclaré la Liga.

L’association sportive privée a rappelé que la Cour d’appel de Libreville, par arrêt du 12 janvier 2021, a ordonné l’arrêt de la retransmission par Satcon au Gabon des matchs organisés par elle, sous peine de 25 millions de francs de CFA par match diffusé. Satcon offrait à ses abonnés les compétitions de la Liga en toute illégalité. Ce qui a conduit le diffuseur officiel à saisir la justice gabonaise, qui a rendu une décision en sa faveur.

«La violation de nos droits nuit inévitablement au football lui-même, mais également à ses parties prenantes telles que les ayant-droits que nous sommes, détenteurs de licences légitimes, consommateurs, amateurs de football et participants (dont les joueurs, clubs et équipes nationales», a indiqué la Liga, rappelant que «la piraterie audiovisuelle met en danger l’avenir du football, compétitions concernées et le sport en général».

Satcon avait déjà été épinglée pour des faits de piraterie audiovisuelle. En février 2020, la Haute autorité de la communication (Hac) avait sommé la société libanaise d’arrêter la diffusion des chaînes du groupe M6.

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire