HABANA

 

Du 4 décembre 2021 au 22 mars 2022, les élèves des établissements de la province de l’Estuaire sont invités, à travers le concours de danse inter-lycées dénommé «Nationale Battle Mabina’s School », à promouvoir la danse comme moteur de sensibilisation contre les maux qui minent la jeunesse.

Le président du comité d’organisation, du « National Battle Mabina’s School », Estevil Bouya, présentant le projet. © D.R.

 

Even’s Consulting en partenariat avec l’ONUSIDA Gabon et la marque « 0’Découragement » vont organiser du 4 décembre 2021 au 22 mars 2022, la première édition du concours de danse inter-lycées dénommé « Nationale Battle Mabina’s School ». Portée par le thème «la jeunesse engagée contre le VIH-SIDA, les grossesses précoces, les violences faites aux femmes et la Covid-19», cette initiative culturelle vise non seulement à promouvoir les jeunes talents, mais également à sensibiliser la jeunesse sur ces fléaux de la société à travers.

«Ce concours de la Nationale Battles Mabina’s School a pour objectifs de promouvoir les talents des jeunes, de faire la promotion des danses traditionnelles de chaque province, d’engager et mobiliser les jeunes contre le VIH SIDA, les violences à l’égard des femmes et des jeunes filles, les grossesses précoces, et sensibiliser sur la pandémie de la Covid-19 », a expliqué le manager général d’Even’s Consulting et président du comité d’organisation, Estevil Bouya. Pour ce dernier, ce challenge d’émulation et de sensibilisation de la jeunesse se présente comme sa contribution dans le combat que mènent les autorités et les agents de terrain.

Ce projet est conforme aux objectifs 2021 du Programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida, à savoir,  lutter contre le VIH SIDA chez les jeunes, en particulier chez les jeunes filles. Par ailleurs, il cadre avec le thème de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2021 : «Mettre fin aux inégalités, mettre fin au Sida, mettre fin aux pandémies». Sous ce regard, la directrice pays de l’ONUSIDA, Dr Françoise Ndayishimiye, a appelé toutes les bonnes volontés à soutenir totalement ce projet de la jeunesse qui «est d’une grande utilité publique en matière de la prévention du Sida et des grossesses précoces, et qui va permettre aux jeunes talents épris de la volonté d’utiliser la danse comme moteur de sensibilisation».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire