mdas

La compagnie pétrolière Maurel & Prom vient de publier un résultat net semestriel en repli, pénalisé par l’absence de cessions d’actifs. Elle a réalisé, sur les six premiers mois de l’année, un bénéfice net de 32 millions d’euros contre 90 millions sur la période comparable de 2011.

Gabonreview.com - Sur le semestre écoulé, le chiffre d'affaires Maurel & Prom ressort en hausse de 24% à 226 millions d'euros - © D.R.

Toutefois, le groupe avait enregistré au premier semestre 2011 une plus-value exceptionnelle de 124 millions d’euros liée à la cession de la moitié des parts du groupe dans ses actifs en Colombie. Hors effets de cette cession, le résultat sur activités de production et d’exploration affiche une baisse de 6% à 99 millions.

Sur le semestre écoulé, le chiffre d’affaires (voir ici) ressort en hausse de 24% à 226 millions d’euros, en données retraitées, grâce à l’envolée des prix du pétrole et au démarrage de la production du gisement de Sabanero en Colombie. De plus, les résultats du groupe ont bénéficié de l’appréciation du dollar par rapport à l’euro ces derniers mois. Il fait état d’un effet de changes positif de près de 15 millions d’euros.

La production de Maurel & Prom était en moyenne d’environ 14 700 barils de pétrole par jour au premier semestre, contre près de 15. 400 barils par jour pour la même période de 2011 (avant le démarrage de Sabanero). Elle est réalisée à 95,7 % au Gabon et à 4,3 % en Colombie.

Au cours du premier semestre 2012, la production des champs gabonais s’est stabilisée à 16 491 b/j. Le Groupe a déposé auprès de la direction générale des Hydrocarbures une demande d’Autorisation exclusive d’exploitation (AEE) pour le champ Omoc, et a proposé un redécoupage de l’AEE existante d’Onal suite à la découverte du champ Omoc-Nord.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire