HABANA

 

Le liquidateur de la Banque de l’habitat du Gabon (BHG) a menacé le 6 avril, «communiquer la liste des débiteurs qui ne se seront pas manifestés à la Centrale risques de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), pour dispositions réglementaires et urgentes à prendre». Les concernés ont cependant un sursis de 15 jours pour régulariser leur situation.  

Le liquidateur de la BHG a menacé, le 6 avril, de communiquer la liste des débiteurs de l’établissement de crédit mise en liquidation en juin 2017 (illustration). © D.R.

 

Excédé par la nonchalance des débiteurs de la Banque de l’habitat du Gabon (BHG), le liquidateur de cet établissement de crédit entend employer les grands moyens. Ce dernier a menacé dans L’Union du 6 avril, entre autres, de «communiquer la liste des débiteurs qui ne se seront pas manifestés à la Centrale risques de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), pour dispositions réglementaires et urgentes à prendre».

Mais avant, les débiteurs n’ayant pas à ce jour respecté leurs engagements dans les livres de banque en liquidation disposent de 15 jours ouvrables, à compter du 6 avril, «pour convenir d’un apurement à l’amiable de leur dette au siège de l’institution sis à Libreville». Placée sous administration provisoire par la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) en novembre 2015, en raison de nombreuses difficultés financières, la BHG a été mise en liquidation en juin 2017.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. diogene dit :

    Chien qui aboie ne mord pas !

    Donnez nous les noms couards que vous êtes !

Poster un commentaire