Record de l’épreuve à la clé, l’Ougandais Abdallah Mande a été le plus rapide de la 3e édition du 10 km de POG, le 30 juin, avec un chrono de 00 : 27 : 35. Chez les dames, la Kenyane Sheila Chelangat a établi le nouveau temps de référence de la course de Port-Gentil, en 00 : 30 : 55.

Abdallah Mande franchissant la ligne d’arrivée au 10 km de POG, le 30 juin 2019 à Port-Gentil. © Gabonreview

 

Le départ de la course. Ruth Chepngetich franchissant la ligne d’arrivée. Les athlètes sponsorisés par la CNSS et, le plateau du podium élite messieurs. © Gabonreview

Le 10 km de POG s’est déroulé le 30 juin, dans les rues de la capitale économique. Pour cette 3e édition, l’Ougandais Abdallah Mande a établi le nouveau record de l’épreuve en 00 : 27 : 35. Le champion a clairement atteint son objectif.  «Je me suis entrainé dur pour venir faire cette course. J’ai été très avantagé par le relief du parcours, très plat. Je suis d’ailleurs surpris de mon chrono», s’est réjoui le vainqueur, qui s’est par ailleurs adjugé la meilleure performance mondiale de l’année sur cette distance.

Le podium a été complété par le Kenyan Benard Ngeno en 00 : 27 : 43. La troisième place a été occupée par son compatriote Emmanuel Bord. Ce dernier a réalisé un temps de 00 : 27 : 53. Chez les dames, Sheila Chelangat a été la plus rapide. Avec son chrono de 00 :30 : 55, elle aussi s’est permise de réaliser le nouveau record du 10 km de POG. «Je suis venue avec l’espoir de gagner. Je suis contente de l’avoir fait avec à la clé ce record, qui est également ma meilleure performance personnelle», a indiqué la Kenyane.

Le Kenya a dicté sa loi chez les dames avec trois représentantes sur le podium. Avec des temps respectifs de 00 : 31 : 12 et 00 : 31 : 58, Ruth Chepngetich et Evaline Chirchir ont occupé les 2e et 3e places. Chez les amateurs, la hiérarchie a été respectée. Avec un chrono de 00 : 32 :21, Djessy Mouele Kodo a conservé sa médaille chez les hommes. L’athlète a valablement représenté son sponsor.

«La Caisse nationale de sécurité sociale est très engagée dans le soutien des jeunes sportifs. Nous l’avons sollicité pour nous aider dans le cadre de notre participation à cette compétition. L’institution nous a répondu favorablement et le résultat est là. Nous souhaitons encore faire plus. Et c’est l’occasion de réitérer notre appel à la fédération et au ministère, pour un accompagnement de tous les instants», a déclaré Djessy Mouele Kodo. Le podium de cette catégorie a été occupé par deux autres athlètes sponsorisés par la CNSS.

Au niveau de l’organisation, l’on se satisfait de tous ces records, dont celui de la participation, en espérant faire encore mieux en 2020. «Nous avons enregistré un record chez les hommes et un autre chez les femmes. Nous ne pensions pas que c’était possible. Mais la température et la météo nous ont fortement aidés à atteindre ces performances. C’est une très belle édition», s’est félicité le manager général du 10 km de POG.

«Cette 3e édition a également été très populaire avec plus de 8500 participants et 65 nationalités. C’est une édition qui atteint sa maturité, car la course a obtenu le label Bronze de la fédération internationale d’athlétisme. Nous sommes très satisfaits, mais nous nous projetons déjà vers l’avenir pour faire encore mieux», a conclu Sébastien Botari. Rendez-vous est donc pris pour 2020.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW