L’affaire opposant le gouverneur de la province du Woleu-Ntem, Joël Ogouma, au directeur de publication du journal «Le Mbandja», Guy Pierre Biteghe, a été renvoyée pour la troisième audience de l’année judiciaire 2019-2020.

Guy Pierre Biteghe assigné en justice par l’ancien directeur général de la DGI, Joël Ogouma. © Gabonreview

 

Initialement prévu s’ouvrir le 28 juin, au tribunal correctionnel de Libreville, l’ouverture du procès dans l’affaire opposant le gouverneur de la province du Woleu-Ntem, Joël Ogouma, au directeur de publication du journal «Le Mbandja», Guy Pierre Biteghe, a été renvoyée pour la troisième audience de l’année judiciaire 2019-2020. Plus précisément à partir du 8 octobre prochain. Si Guy Pierre Biteghe et son avocat ont répondu le 28 juin à la convocation du tribunal, ce ne fut pas le cas de l’initiateur de la plainte, Joël Ogouma, et son avocat. Par ailleurs, le 28 juin était le dernier jour de l’année judiciaire 2018-2019.

Pour mémoire, le gouverneur de la province du Woleu-Ntem estime avoir été diffamé par l’hebdomadaire Le Mbandja, dans un article de sa parution du 14 décembre 2018 intitulée : «Détournement de deniers publics aux impôts : pourquoi le mollah Ogouma est-il toujours en liberté ?»

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW