Les agents des Affaires sociales regroupés au sein du Syndicat autonome des personnels des affaires sociales (Sapas) et du Syndicat des travailleurs des affaires sociales (Sytas) ont entamé, le 2 décembre, à Libreville, un mouvement de grève pour revendiquer, entre autres, la régularisation de leurs situations administratives.

Les agents en service aux Affaires sociales sont entrés en grève le 2 décembre 2019 pour revendiquer la régularisation de leurs situations administratives. © Gabonreview

 

Les agents des Affaires sociales regroupés au sein de deux syndicats majeurs, le Syndicat autonome des personnels des Affaires sociales (Sapas) et le Syndicat des travailleurs des affaires sociales (Sytas) sont entrés en grève, le 2 décembre à Libreville.

Ils interpellent le gouvernement sur la régularisation de leurs situations administratives, l’octroi des postes budgétaires aux agents en attente et l’élargissement des fonds communs aux personnels des Affaires sociales par effet de jumelage et de paiement de la prime d’incitation la performance (PIP) du 2e trimestre 2015.

Pour manifester leur colère, ils ont fermé les haltes-garderies et les établissements préscolaires de la capitale. Mais avant, en fin de semaine écoulée, ils avaient décidé de manière unanime, au cours d’une assemblée générale, d’entrer en grève illimitée si le gouvernement ne réagissait pas pour satisfaire leurs revendications. «Les affaires sociales, à compter de ce jour, entrent en grève illimitée. Pour cause, la non-considération de monsieur le ministre de l’Économie et des Finances vis-à-vis des partenaires sociaux. Il n’est plus question aujourd’hui, de confier la gestion de notre pays entre les mains de ceux qui font la gabegie, condamnée par le président de la République», a déclaré le président du Sapas, Pierre Mintsa.

Une patate chaude pour le nouveau ministre en charge de ce secteur, Prisca Koho épouse Lend, nommée au soir de lundi 2 décembre.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW