Lundi 26 mars à son arrivée à Séoul (Corée) où il prend part au 2e sommet sur la sécurité nucléaire, le président Ali Bongo a échangé avec Ban Ki-Moon, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU).  Au-delà des questions d’actualité, Ban Ki-Moon a invité le dirigeant gabonais au prochain sommet sur le développement durable qui se tiendra à Rio.

Des questions relatives à certains points communs qui contribuent de manière efficiente, à l’affermissement des relations entre le Gabon l’Organisation des Nations Unies ont également été abordées lors de la rencontre à Séoul d’Ali Bongo et Ban Ki-Moon.

Quelques amabilités comme l’organisation des élections législatives du 17 décembre dernier au Gabon, aurait également été abordées. Ban Ki-Moon aurait à cet effet présenté au chef de l’État gabonais ses congratulations pour la maturité avec laquelle les populations gèrent l’avant et l’après élections au Gabon. C’est une démocratie qui constitue un modèle pour certains pays de la sous-région. Voire à l’échelle continentale.

La situation qui prévaut dans le Golfe de Guinée où les pirates dictent une loi a également été au cœur des discussions. L’ONU est intéressée par cette situation qui rend délétère la circulation maritime dans ledit Golfe, au centre de gros enjeux pétroliers.

De ce fait, Ban Ki-Moon a encouragé le Gabon à poursuivre les discussions avec la République de Guinée Équatoriale pour trouver un règlement pacifique à la question du différend frontalier de l’île Mbanié dont les négociations s’étaient arrêtées du fait de l’organisation conjointe par les deux pays, de la Coupe d’Afrique des Nations 2012.

Enfin, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon a invité le chef de l’État à prendre part au prochain sommet mondial sur le développement durable qui se tiendra à Rio de Janeiro au Brésil.

 
 

2 Commentaires

  1. le Fils de la veuve dit :

    Ban Ki Moon ne peut pas avoir dit ça, lui qui a reçu tous les memoranda rédigés par les différentes composantes de la société gabonaise, lui qui a des informateurs dans toutes les agences onusiennes, lui qui sait que le Parlement gabonais ne compte qu’un groupe parlementaire…. Seuls les PDGistes assoiffés d’argent peuvent croire cela..

  2. Citoyen libre dit :

    Ban Ki-Moon aurait à cet effet présenté au chef de l’État gabonais ses congratulations pour la maturité avec laquelle les populations gèrent l’avant et l’après élections au Gabon.

    C’est une mise en garde volée c’est tout.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW