Le ministre du Budget et la directrice de l’Agence française de développement (AFD) viennent de signer l’avenant de l’Accord d’octroi de crédit relatif à la dernière tranche de l’appui budgétaire accordé par ce bailleur de fonds au Gabon. Le pays va ainsi encaisser plus de 24,5 milliards de francs CFA.

Poignée de mains entre Roger Owono Mba et Laetitia Dufay. © Communication Gouvernementale

 

Bonne nouvelle pour le Gabon qui va recevoir la dernière tranche de l’appui budgétaire accordé par l’Agence française de développement (AFD), dans le cadre de l’Accord d’octroi de crédit signé entre les deux parties. Le ministre du Budget et la directrice de l’AFD au Gabon viennent de parapher à Libreville un avenant qui concerne le décaissement de plus de 24,5 milliards de francs CFA.

Non insensible à la situation économique actuelle, la France avait décidé d’apporter un soutien budgétaire au Gabon. C’est dans ce cadre que l’AFD et la République gabonaise ont signé, le 1er décembre 2017 à Libreville, une convention de financement pour la mise en place d’un prêt de soutien budgétaire triennal (2017-2019). Avec le dernier décaissement, l’institution française a versé au Gabon plus de 147,5 milliards de francs CFA.

«Cet appui budgétaire de l’AFD est la marque de la confiance que ce partenaire financier place dans notre économie», a affirmé le ministre de Budget. «Les réformes engagées au cours des dernières années, sur instruction du président Ali Bongo, apportent des résultats qui rassurent nos partenaires financiers», a souligné Roger Owono Mba.

Ce prêt est destiné à l’apurement des arriérés intérieurs et extérieurs, compte tenu de l’impact de ces arriérés sur la performance de l’économie gabonaise. Il doit également contribuer à lever une partie des contraintes structurelles pesant sur la gestion des finances publiques, en appuyant la mise en œuvre des réformes définies dans le mémorandum de politiques économiques et financières annexé à l’accord conclu avec le Fonds monétaire international (FMI).

Selon le FMI, les résultats des 4e et 5e revues du programme économique du Gabon révèlent que celui-ci s’exécute bien. Ce qui incite d’autres bailleurs de fonds à soutenir le Gabon, dont les appuis budgétaires sont attendus dans les prochaines semaines.

 
 

3 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Le Gabon n’a vraiment pas besoin de cet argent. D’autant plus que vous puisez cet argent dans ce que vous volez déjà aux africains.

    LE GABON N’EST PAS UN PAYS PAUVRE. IL EST MÊME PLUS RICHE QUE LA FRANCE. CESSEZ DE VOUS FOUTRE DES AFRICAINS EN GÉNÉRAL ET DES GABONAIS EN PARTICULIER. BANDE DE FRANÇAIS !!!

  2. Mezzah dit :

    Le Gabon emprunte de l’argent pendant que des voyous volent 85 milliards.
    Cherchez l’erreur.

  3. SERGE MAKAYA dit :

    Roger Owono Mba, A NTARE NZAME, tu ne devrais même pas encaisser cet argent MAUDIT des français hypocrites et assassins… Pitié !!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW