Près de quatre mois après sa mise en place, le nouveau Conseil de l’Ordre des Avocats tient sa première rentrée solennelle tout au long de la semaine prochaine. Cet événement au cours duquel se dérouleront également la Conférence de stage 2019 et d’autres manifestations sera marqué par la présence de bâtonniers et de représentants de nombreux barreaux d’Afrique et de France, ainsi que de la Conférence internationale des Barreaux et de la Conférence des Barreaux OHADA. Avec cette présence forte, Libreville sera, pendant ces cinq journées, la capitale des juristes en Afrique.

© Gabonreview/Shutterstock

 

Campagne de sensibilisations dans les établissements secondaires autour des échanges sur la profession d’avocat, sur le harcèlement par les nouveaux moyens de communication, et sur l’usage et la détention de drogues – ce sera dès le lundi 11 au matin au Lycée Technique d’Owendo, Lycée Djoué Dabany, Lycée Jean-Hilaire Aubame Eyéghé, Lycée Paul Indjendjè Gondjout et Lycée Blaise Pascal, plaidoiries pro domo, consultations juridiques gratuites le lendemain au Palais de Justice de Libreville et dans les mairies d’Owendo et d’Akanda, puis, le mercredi 13 février, séances de formation à la Maison de l’Avocat (sise derrière le Tribunal de Libreville) avec trois modules, à savoir le droit substantiel et processuel, le contentieux des investissements vu sous l’angle de la révision du règlement d’arbitrage de la CCJA, et la pratique professionnelle, et le lendemain, jeudi 14, toujours à la Maison de l’Avocat, une conférence-débat qui ne devrait pas manquer de saveur en raison de son thème : «L’étendue du pouvoir d’interprétation de la Cour constitutionnelle du Gabon». Une conférence-débat animée par Me Tony Serge Minko-mi-Ndong, avocat au Barreau du Gabon et Secrétaire du Conseil de l’Ordre des Avocats du Gabon.

Et, dans le même temps au Palais de Justice, se tiendront une exposition qui aura pour thème «L’accès à la justice» et une réunion du Conseil d’administration de la Conférence des Barreaux de l’Espace OHADA (17 États membres). Le Bâtonnier du Gabon, Me Lubin Ntoutoume, et l’ensemble des membres de l’Ordre des Avocats du Gabon veulent mettre les petits plats dans les grands à l’occasion de cette rentrée solennelle.

Exercice d’éloquence des Jeunes Avocats

Après ces quatre journées «inaugurales», la cérémonie de la rentrée solennelle aura lieu le vendredi 15 février dans la matinée. Au menu : allocutions du représentant du Bâtonnier du Barreau de Paris, du représentant du Conseil national des Barreaux (CNB) français, du président de la Conférence des Barreaux OHADA, du représentant du Conseil international des Barreaux, suivront ensuite les allocutions du Bâtonnier de l’Odre des Avocats du Gabon et du Ministre d’Etat, chargé de la Justice, Garde des Sceaux du Gabon. Il est prévu également, au cours de cette cérémonie solennelle, un exercice d’éloquence des Jeunes Avocats.

La rentrée solennelle du Barreau du Gabon verra la participation de nombreux bâtonniers des Barreaux du continent, de France et d’ailleurs ou leurs représentants. Il s’agit notamment du Bâtonnier Elie Elkaïm de la CIB, de Me Richard Sédillot de la CNB (France), du Bâtonnier Thomas N’Dri Zé de Côte d’Ivoire, du Bâtonnier Alhassane Sangaré du Mali, du Bâtonnier Athanase Mbaïgangnon du Tchad, de l’ancien Bâtonnier Patrice Monthé du Cameroun, du Bätonnier Mbaye Gueye du Sénégal, des Bâtonniers Coco Kayudi de Kinshasa Matété et Edouard Mukendi de Kinshasa Gombé. Présents également à cette cérémonie : des experts-juristes, à l’instar du Gabonais Pierre Ndong Aboghé (magistrat), et du Camerounais Luc Onambélé.

Un tour de chauffe avant la CIB 2020

Cette rentrée solennelle devrait constituer un tour de chauffe avant la tenue, à Libreville, courant-2020, de la réunion de la Conférence internationale des Barreaux (CIB), la première organisée dans la capitale gabonaise après celle de 1996. Avec la cérémonie du 11 au 15 février, et avec la prochaine CIB en 2020, Me Lubin Ntoutoume et les membres du Conseil de l’Ordre des Avocats du Gabon sont en train de faire davantage connaître le Barreau du Gabon à l’échelle internationale. C’était une des promesses de campagne du Bâtonnier…

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW