La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) s’est proposée, le 10 juin 2019, par avis d’appel d’offres, de fournir de la liquidité au système bancaire sur le marché monétaire au titre de l’opération d’injection de 20 milliards de francs CFA pour une maturité de 3 mois.

La BEAC injecte 20 milliards de francs de liquidités pour les banques de la Cemac. © D.R

 

Dans le souci de soutenir le déficit financier des établissements bancaires du marché monétaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), la Banque des États de l’Afrique centrale entreprend de fournir 20 milliards de francs CFA au titre d’une opération d’injection de liquidités de maturité longue de trois mois.

Cette opération perçue comme une bouffée d’oxygène pour les acteurs du système bancaire de la zone Cemac sera mise en adjudication le 13 juin 2019 par le biais d’un appel d’offres à taux variables, jusqu’au 5 septembre prochain, au taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO) minimum de 3,50%, à raison de cinq offres maximum par soumissionnaire.

À terme, ce dispositif permettra aux établissements de crédit, jugés solvables, de faire face aux tensions temporaires de liquidité pouvant affecter la stabilité financière. La BEAC portera ainsi à plus de 2000 milliards de francs CFA le montant de liquidités injectées dans les banques de la zone Cemac depuis le lancement de ces appels d’offres en juin 2018.

 
 

2 Commentaires

  1. gro dit :

    Ca veut dire quoi en francais facile !?

    • Teddy dit :

      En français facile, ça veut dire 20 milliards de francs de liquidités pour les voleurs de la république. On prête toujours aux voleurs. Et le remboursement est fait par les pauvres Makaya. Ainsi fonctionne BONGOLAND depuis l’arrivée des Bongo au pouvoir. Pitié!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW