De nouvelles pages ont été écrites la semaine dernière au sujet de l’affaire de la fraude aux cartes Visa prépayées de BGFIBank. Selon le site d’information lalibreville.com, l’un des cerveaux de cette affaire a été récemment extradé d’Espagne vers le Gabon où il devra répondre des actes qui lui sont reprochés ; de même un nouvel avocat a intégré le collège des avocats du groupe.

L’un des cerveaux de la subtilisation d’1,9 milliard de francs CFA à partir des cartes bancaires prépayées de la BGFIBank, a été récemment extradé d’Espagne vers le Gabon. © Gabonreview/Shutterstock

 

Un nouveau feuilleton serait très certainement en train de s’écrire dans la saga de la fraude aux cartes Visa prépayées de BGFIBank. Vraisemblablement, l’un des acteurs de ce détournement, d’un peu plus du milliard et demi de francs CFA, aurait été rapatrié en terre gabonaise où il devrait répondre de ses actes. Mieux, maître Marie-Alix Canu-Bernard s’est ajoutée aux avocats en charge de la défense de la banque. C’est du moins ce qu’explique le site lalibreville.com.

En fuite en Espagne, le présumé malfrat en col blanc, dont le nom n’a pas été livré, a été ramené à Libreville le 2 mai dernier. Cette prise, selon nos confrères citant une source proche du dossier, «aura nécessairement un impact sur l’issue de l’appel interjeté par la banque et, plus généralement, sur la procédure dans son ensemble».

Dans le sillage, en citant davantage la même source, il est indiqué que «des développements significatifs sont intervenus récemment» dans cette affaire. Outre cette extradition, la Banque a renforcé son collège d’avocats : pour assurer sa défense, «elle vient de recruter l’un des ténors du Barreau parisien, Maître Marie-Alix Canu-Bernard». Cette dernière serait venue, vendredi dernier à Libreville. «Elle s’est dite convaincue que les investigations croisées et la coopération judiciaire entre les Etats français et gabonais sont de nature à permettre un dénouement rapide dans ce dossier», souligne le site.

En 2017, BGFIBank a enregistré une perte sèche de 1,5 milliard de francs CFA, avec à la clé de nombreux détenteurs de cartes prépayées floués et des dizaines d’interpellations parmi les agents de cette banque. Récemment, l’ex-directeur général de BGFIBank Gabon, Edgard Théophile Anon, accusé par son ex-employeur de fraude à la carte Visa prépayée, a dénoncé, dans une longue lettre relayée par la presse, un «harcèlement injustifié» contre sa personne. Les prochains jours devraient apporter un peu plus de lumière sur cette affaire ayant défrayé la chronique dans le pays depuis son déclenchement en février 2017.

 
 

15 Commentaires

  1. Lavue dit :

    Edgard Théophile Anon, l’ex-Directeur Général de BGFIBANK Gabon, pour ceux qui ne le savent pas, est un Ivoirien. Comment comprendre que dans ce Gabon les Français et les Ouest-Africains soient préférés au nationaux. Citez-moi un seul pays d’Afrique de l’Ouest où un Gabonais est Directeur Général dans une banque privée nationale locale? C’est impensable dans ces pays-là quelque soient les multiples diplômes dont il peut posséder. Le naïf Politique ou Responsable Gabonais se fera toujours avoir par les Étrangers, qui ont bien compris comment flatter et avoir la confiance du Gabonais pour en suite mieux le spolier, le “frapper” le moment venu. Cette marque de complexe d’infériorité du Gabonais est malheureusement alimentée dans certains cas par la mentalité de paresseux et de jaloux de son propre frère qui caractérise le Gabonais. Nous Gabonais nous sommes des idiots et les idiots ont les corrige tôt ou tard. Dans le cas présent c’est BGFIBANK, mais regardez le personnel de maison chez tous les barons de la place: Étrangers, les prêtes-noms en affaires: Étrangers, les grands importateurs et Commerçants: Étrangers, les Grands entrepreneurs privés: Étrangers, les Directeurs de Cabinet à la présidence: Étrangers et j’en passe. Reconnaissons que le Gabon est un pays bien à part. Si cette donne ne change pas, si les Gabonais ne font rien pour inverser la tendance, dans ce pays il ne pourrait avoir d’avenir pour les nationaux. Bien sûr il y aura toujours quelques petites personnes heureuses de cette situation, mais la masse se morfondra dans la misère. A chaque compatriote de le comprendre et de faire l’effort à son niveau. Partout dans le monde, il y a la préférence nationale, ce n’est en rien discriminant encore moins anormal ou immoral. Faut penser aux Gabonais, en travaillant ensemble on apprend à se faire confiance et maintenir la richesse au pays. On passera tous, nos enfants nous remplacerons et le pays demeurera toujours, mais surtout pas dans les mains des gens venus d’ailleurs. Qui souhaite cela? Faut commencer par changer de mentalité au plus haut niveau Messieurs.

    Le patriotisme c’est aussi un peu ça.

    • DOM CAPELLO dit :

      La préférence nationale reste un concept complètement moyenâgeux et un alibi pour des nationaux à la compétence approximative. Faut faire attention aux clichés et à stigmatiser des stéréotypes nauséabonds.
      C’est sûr que ça n’existe pas des gabonais en expatriation avec des postes de responsabilité. C’est vrai aussi que tous les scandales à coups de milliards qui foisonnent dans l’administration gabonaise sont du fait des français et des ouest africains…
      Il faut plutôt s’atteler à se poser les bonnes questions, sinon ça va naturellement être une véritable quadrature du cercle que d’espérer avoir les bonnes réponses et envisager un diagnostic pertinent.

    • Fille dit :

      Sauf que BGFIBANK, même avec sa filiale à Libreville n’est pas pour autant une banque gabonaise comme on l’entend. Il y a aussi sa filiale à Abidjan et ailleurs en francophonie surtout.

  2. Aze dit :

    Quel est son nom à ce fantôme ?

  3. Ikobey dit :

    @Lavue courte.
    Tu ne penses pas que si le DG est ivoirien c’est parce qu’il n’y avait pas de Gabonais compétent pour avoir la place ? Dans la vrai vie, dans le monde des affaires on recherche des compétences et pas des nationalités ou des ethnies.
    Notre pays est miné par l’incompétence, croire que l’on peut mettre n’importe qui à la place de n’importe qui d’autre est d’un stupidité criminelle, le pays a souffert depuis des décennies de la gabonisation à outrance des postes.
    Il faudrait désormais “importer” des cerveaux pour envisager un possible décollage économique.

  4. CJ McCulum dit :

    Il y a des gabonais très valables
    La vérité c’est que ce genre de Gabonais, le Gabonais lui même n’en veut pas
    Pour les raisons que nous connaissons : jalousie, Méfiance, mauvais coeur

  5. Voilà dit :

    Le vrai débat selon moi, se trouve là où LAVUE l’a identifié. Pourquoi les Gabonais ayant un vrai pouvoir de décision, préfèrent-ils s’entourer d’étrangers au détriment de leurs compatriotes ? A cette question, sans doute il existe une infinité de réponses. Mais je crois que lorsqu’on veut dissimuler des choses pas très nettes, comme le font ceux dont on a parlé ici, alors ils s’entourent d’étrangers suffisamment anonymes, venus au Gabon pour se remplir les poches ; ceux-là font tout le sale boulot sans se poser (ouvertement) des questions. Or, des Gabonais compétents débordent le vase dans leur propre pays. Au lieu de les employer, on les accuse d’avance de tous les maux, comme lorsqu’on veut noyer son animal. Il s’agit d’un manque de patriotisme, phénomène qui est à la base, avec d’autres tares, de la faillite actuelle du Gabon… Arrêtez !!!

  6. Eniga dit :

    Mais ils sont ou les fameux gabonais compétents ?
    , Comment peut-on devenir compétent à diriger une banque lorsque l’on n’a jamais eu l’expérience du managing de haut niveau.
    La compétence ne s’apprends à l’école.
    La fonction publique gabonaise à tous les échelons depuis le planton jusqu’au ministre nous prouve l’incompétence manifeste et notoire de nos compatriotes.

    Avant de vouloir être général, apprenez à être un simple soldat.

    • 짐 - 루크 dit :

      Toujours les mêmes fadaises.vous vous êtes un géant (cerveau ? étranger?). Vs autres reprochez aux Gabonais de ne pas assez travailler, mais le boulot de première importance pour lequel sans appels d’offres évidement vous êtes inutilement payés à prix d’or(le take-off,le développement du pays) dont vous êtes censés vous acquitter,vous le refilez encore aux mêmes Gabonais en leur retirant évidement le commandement Chapeau les généraux nuls !!

    • 짐 - 루크 dit :

      Les Gabonais compétents (comme toutes personnes normalement constituées ne peuvent s’accommoder de la bouffonnerie ambiante que des faquins comme vous entretenez.Vos généraux qui n’ont jamais rien remporté dans AUCUN domaine n’ont d’ailleurs besoin de personne (même pas de petits télégraphistes dans votre genre)pour se discréditer les résultats et l’état du pas en atteste suffisamment. Avant d’enfourcher cette cause mensongère et surtout perdue, vous devriez réfléchir aux conséquences des thèses, insultantes que de nombreux de ces faquins (comme vous) véhiculent.

    • le bonnet d'âne dit :

      votre connaissance du Gabon c’est le régime ?et ses esclaves?sans évoquer qui ils sont et pour ils les nomment on voit mieux qui vous êtes……visiblement vous ne savez pas de quoi vous parlez !! Amalgames, désinformation, propos réducteurs sans aucune connaissance ni analyse… Voilà ce qu’on lit de vous ici !

    • 짐 - 루크 dit :

      « managing de haut niveau. » ? Est-ce en l’espèce le nouveau vocable pour parachutage raté ? Si c’est le K on comprend mieux la situation de Gabon24

      https://www.gabonreview.com/blog/gabon-24-lenfer-cest-les-autres/#comment-549483

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW