Chirurgien plastique diplômé d’Havard et exerçant au sein du Medical Triangle de Beverly Hills aux États-Unis, Dr Michael K. Obeng a été invité au Gabon par Pascaline Mferry Bongo, dans le cadre de la célébration du 10e anniversaire du décès d’Omar Bongo. Le fondateur et directeur de R.E.S.T.O.R.E (Restoring Emotional Stability Through Outstanding Reconstructive Efforts) et son équipe vont opérer gratuitement plus 100 personnes à Libreville.

Dr. Michael K. Obeng, fondateur et directeur de R.E.S.T.O.R.E. © Africa Communications

 

Si l’on avait annoncé du beau monde au Gabon pour la célébration du 10e anniversaire du décès d’Omar Bongo Ondimba, le nom du Dr Michael K. Obeng n’avait pas été cité parmi les personnalités invitées par les organisateurs. Pourtant, le célèbre chirurgien plastique d’origine ghanéenne, diplômé d’Havard et exerçant à Beverly Hills (Californie, États-Unis) est également présent à Libreville. C’est la 11e année consécutive que sa fondation, R.E.S.T.O.R.E, et lui-même s’embarquent dans une initiative humanitaire. Mieux, invité personnellement par Pascaline Mferry Bongo, la fille aînée de l’ancien président gabonais, c’est la seconde fois qu’il vient au Gabon, précise African Media Agency.

Accompagné d’une équipe de 20 spécialistes volontaires, parmi lesquels le chirurgien plasticien allemand Dr Mehmet Atila et le Nigérian Dr Donald Obaseki, l’objectif du Dr Michael K. Obeng en arrivant au Gabon est précis : «soigner plus de 100 patients». Lancés le 8 juin, ces soins se pratiqueront gratuitement jusqu’au 15 juin prochain à l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba (Hôpital militaire) de Libreville.

R.E.S.T.O.R.E ne touchera pas d’argent au Gabon !

R.E.S.T.O.R.E (entendre en français «restaurer la stabilité émotionnelle grâce à une chirurgie reconstructrice exceptionnelle») est une organisation de services médicaux à but non lucratif basée aux États-Unis, qui offre gratuitement des chirurgies reconstructrices et des services médicaux associés aux enfants et aux adultes atteints de difformités résultant d’anomalies congénitales, d’accidents ou de maladies. La fondation créée par Dr Obeng forme également les professionnels de santé locaux aux techniques de pointe et mesures de sécurité en matière de chirurgie plastique et reconstructrice.

Depuis sa création en 2008, la structure a pratiqué plus de 700 chirurgies sur trois continents pour un montant excédant 35 millions de dollars. Sa mission au Gabon ne serait pas rémunérée par les organisateurs. C’est du moins ce que certains assurent, qui ajoutent que R.E.S.T.O.R.E vit de dons et de legs.

«Un pays en bonne santé est un pays riche»

Convaincu de ce qu’«un pays en bonne santé est un pays riche», le Dr Obeng pratique la chirurgie plastique au sein du Medical Triangle de Beverly Hills. Il est membre de l’American College of Surgeons et fait actuellement partie du personnel du centre médical Cedars-Sinaï de Los Angeles.

Autrefois chef du service de chirurgie plastique du centre de santé St Elizabeth Boardman en Ohio, aux États-Unis, il est actuellement directeur de MiKO Plastic Surgery et MiKO Surgery Centre à Beverly Hills. Il est président-directeur général de Global Health Solution, une société de conseil en soins de santé qui a vocation à réduire l’écart entre morbidité et vie saine.

 
 

1 Commentaire

  1. Félicitations
    Pouvons nous aussi bénéficier ou il faut être gabonaises

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW