Grâce à de nouveaux investissements et l’amélioration de la production, les acteurs de l’industrie du ciment ont atteint une capacité de 900 000T/ an de ciment. Cette performance permettra de mieux couvrir les besoins du marché local.

Un des dépôts de Cimaf-Gabon dans la commune d’Owendo. © Gabonreview

 

Le marché du ciment se porte bien, les usines du trio d’opérateurs locaux (Cimaf Gabon, Cimgabon et Africa Cement) tournent à plein régime. Leur production actuelle est de 900 000T/ an de ciment, largement supérieure au besoin du marché national évalué à 600 000T/ an.

Cette embellie de la branche au premier trimestre 2019 est le résultat de la «consolidation des performances industrielles et commerciales du secteur, grâce à une production de ciment en hausse de 52,2%, une meilleure  exploitation de l’outil de production et la reprise de la production de ciment par Cim-Gabon depuis juillet 2018». Selon l’analyse de la direction générale de l’économie et de la politique fiscale, le triste épisode de la pénurie de ciment durant le troisième trimestre 2018, ne risque plus de se reproduire.

Pour s’assurer de satisfaire avec efficacité la demande locale, au regard de son évolution, les opérateurs du secteur ont initié un ensemble d’investissements en cours, notamment l’augmentation de la capacité de production de 75 % de Cimaf-Gabon pour un montant de 9 milliards, le doublement de la capacité de l’Africa Cement de 150 000T/ an à 300 000T/ an pour un coût d’investissement évalué à 20 milliards FCFA.

Au 31 mars dernier, les ventes de ciment ont progressé de 49,7%, soit 112 712 tonnes au premier trimestre 2019, en raison de la vigueur de la demande locale, entrainant un bond de 57,4% du chiffre d’affaires à 8,4 milliards de FCFA.

 
 

2 Commentaires

  1. EHYA O.R dit :

    Belle performance du marché du ciment, mais des efforts doivent être encore fourni pour ramener les prix des sacs de ciment vers le bas afin de doper la construction dans le pays et satisfaire les clients.

  2. Bataba dit :

    C’est du faux… Archi faux !
    Ou est la demande locale? ya pas
    Ou sont les chantiers? ya pas
    Pourquoi alors trouves on toujours le ciment chinois ? Hein ?
    De la propagande et rien que de la propagande.
    Ils prennent vraiment les gens pour des CONS….

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW