Après quelques semaines d’enquête, la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) révèle que plusieurs biberons de marque Chicco et Avent commercialisés au Gabon sont contrefaits.

Différence entre un biberon Avent conforme et contrefait. © DGCC

 

Les biberons Chicco et Avent abondent sur le marché gabonais au bonheur des mamans qui veulent le meilleur pour leurs bébés. Toutefois,  une enquête menée depuis plusieurs semaines par la Direction générale de la concurrence et de la consommation(DGCC) révèle la présence sur le marché des produits «contrefaits, de mauvaise qualité et potentiellement nocifs pour les nourrissons».

Dans un communiqué rendu public le 20 septembre, la DGCC indique que les biberons Avent conformes, sont de type “AVENT” avec la marque Philips, alors que les non conformes sont de type “AVEAT” avec une absence de la marque Philips et une présence de la mention “New”. Si sur les biberons Chicco conformes, il y a un point rouge sur le “i”, sur les contrefaits, il y a la présence du nœud au coin de l’emballage, ainsi que la présence d’une femme, un bébé et le biberon sur l’emballage.

La DGCC indique que des opérations de retraits sur le marché de ces produits sont en cours sur l’ensemble du territoire national et recommande aux clients de faire attention avant tout achat de ces biberons. Notamment, «sur les mentions apposées sur les étiquettes et les caractéristiques à l’origine du produit».

Promettant des sanctions prévues par les textes en vigueur, elle demande par ailleurs aux opérateurs économiques détenteurs de biberons contrefaits de les retirer sur le marché «sans délai».

 
 

1 Commentaire

  1. natty dread dit :

    la DGCC ne dit pas spécifiquement en quoi le produit est contrefait et nocif pour le consommateur ?! ça pue encore la ‘frappe’! ah, le Gabon…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW