Biendi Maganga Moussavou, le ministre de l’Agriculture, a signé, le 6 juin à Libreville, une convention avec le président de l’Eglise évangélique du Gabon, Augustin Bouegoune. Renouvelable et tablant sur cinq ans, l’accord vise à former, dans les locaux de la structure religieuse, des Gabonais aux métiers agricoles en vue de leur autonomisation.

Signature de la convention entre le ministère de l’Agriculture et l’Eglise évangélique du Gabon, le 6 juin 2019. © Gabonreview

 

Pour coller au Programme de développement agricole initié depuis quelques années, le ministère de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, a signé, le 6 juin à Libreville, une convention avec le président de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG), Augustin Bouegoune.

D’une durée de cinq ans, renouvelable, la convention consiste à donner, au sein de l’Eglise évangélique du Gabon, une formation initiale et continue aux citoyens constitués en coopératives et ceux issus des couches vulnérables de la société en vue de leur autonomisation.

Dans cette perspective, le ministère de l’Agriculture s’engage à fournir à l’EEG l’appui multiforme institutionnel, technique et scientifique dont elle a besoin pour ce programme.

Le ministère de l’Agriculture fera également bénéficier à l’EEG, les différents programmes dont il serait l’initiateur et d’autres initiatives innovantes en matière de formation. En outre, le département gouvernemental fournira l’expertise technique pour la définition et la validation des curricula et la certification des diplômes. Dans le même sens, le ministère de l’Agriculture met à disposition des ressources humaines qualifiées pour les enseignements, se charge du respect des exigences pédagogiques, apporte un appui pour la mobilisation des entrants et assure tous les aspects indispensables à la formation et à l’encadrement.

Pour sa part, L’EEG met à disposition les structures et le foncier nécessaire dont elle dispose. L’Eglise se chargera également de mettre en place des exploitations agricoles au sein de sa paroisse, et d’autres actions relevant du secteur agricole.

Une initiative saluée par le ministre de l’Agriculture, d’autant plus qu’elle permettra à «l’Eglise de  jouer le rôle de précurseur dans le développement agricole au Gabon», a déclaré Biendi Maganga Moussavou. Pour le président de l’EEG, «la convention s’inscrit dans le droit fil de la vocation missionnaire de l’église en ce qu’elle est centrée sur l’homme intégral à savoir : “tout l’évangile à l’homme, à tout l’homme et à tout homme”».

En vue du bon suivi des actions, un comité de pilotage regroupant les deux parties et les autres partenaires se réunira à la fin de chaque exercice annuel afin de brosser les bilans d’étape.

 
 

1 Commentaire

  1. Ondo dit :

    Et l’Eglise Catholique fait quoi ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW