À l’issue du Forum pour l’entrepreneuriat et la reconversion professionnelle (FERP), organisé à Port-Gentil, du 20 au 22 juin, le directeur général des Hydrocarbures, Bernardin Mvé Assoumou assure, dans l’entretien ci-dessous, que cette initiative va donner un nouveau signal à la ville, de même qu’elle sera dupliquée dans les autres provinces du pays. Il a également réitéré l’engagement de l’État à faire en sorte que les projets retenus aillent jusqu’au bout.

Bernardin Mvé Assoumou, le directeur général des Hydrocarbures, face à la presse, le 22 juin 2019, à Port-Gentil. © Gabonreview

 

Gabonreview : Que doit-on retenir de ce Forum ?

Bernardin Mvé Assoumou : Le gouvernement, sur la base du constat fait que la crise économique a effectivement eu des conséquences très négatives dans la ville de Port-Gentil, il fallait donner une réponse pour cette population, pour cette jeunesse qui a été naturellement impactée. Ce forum vise essentiellement à redonner du dynamisme aux jeunes, aux femmes, à ceux-là qui ont perdu l’espoir parce que pas d’activités dans cette ville. On leur a donné des outils pour pouvoir prendre leur destin en main, pour pouvoir réaliser leurs propres activités. Nous pensons, vu les retours que nous avons, que les uns et les autres ont compris la nécessité de prendre leur vie en main. Ils ont les outils et nous pensons que cela va donner un nouveau signal à la ville de Port-Gentil pour une reprise des activités et de l’économie nationale en général.

Après Port-Gentil, peut-on s’attendre à une suite dans les autres provinces ?

Nous l’avons signalé dans notre propos à la fin de la cérémonie pour dire que c’est un commencement, c’est une réponse que le gouvernement donne par rapport à cette jeunesse, à cette population qui ne sait plus quoi faire par manque d’activités. Nous avons commencé par Port-Gentil, le travail va s’étendre dans tout le pays, dans les autres provinces et cela donnera une occasion à l’ensemble de la jeunesse de prendre en main son propre destin.

Des centaines de jeunes ont été retenus pour être suivis. Leur garantissez-vous un apport approprié ?

Cela a été signifié et c’est pour cela que la sélection se fait avec rigueur. On essaie vraiment de comprendre ceux qui sont intéressés par ce projet et par la suite, nous sommes derrière eux pour les accompagner, pour leur donner l’opportunité de réussir, de ne plus faire comme par le passé, avec des projets qui commencent, mais qui ne se terminent pas. Ils ont tout l’engagement de l’État, du gouvernement et du ministère du Pétrole pour les accompagner et les aider dans la suite de leurs travaux.

 
 

1 Commentaire

  1. Paul Mikouma dit :

    Le DG des Hydrocarbures est membre du Gouvernelent ou quoi ? Ce mélange des genres est la cause des difficultés dans lesquelles sont plongés nos pays.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW