Denis Bouanga n’a toujours pas rejoint Saint-Etienne (D1 française), alors que son transfert était annoncé comme quasi acté. Agacé par cette situation, l’international gabonais de Nîmes (D1 française) a clairement boycotté un premier entrainement à son équipe, le 5 juillet.

Denis Bouanga fait du forcing pour rejoindre Saint-Etienne. © butfootballclub.fr

 

Alors que le transfert de Denis Bouanga à Saint-Etienne (D1 française) semblait quasiment acté, rien n’a toujours été finalisé. L’international gabonais appartient toujours à Nîmes (D1 anglaise). Visiblement, les deux parties auraient du mal à s’accorder sur les modalités du transfert.

Quelque peu agacé par cette situation, Denis Bouanga semble s’être lancé dans ce qui s’apparente à un bras de fer. Le 5 juillet, en effet, le joueur n’a pas pris part au dernier entraînement des Crocos lors du stage à Peralada (commune d’Espagne dans la communauté autonome de Catalogne), à cause d’un «mal à la tête». Il n’a pas non plus disputé le match amical face à Béziers (D3 française), en fin de journée (0-0).

 «Je veux aller à Saint-Etienne», a confié Denis Bouanga au quotidien Midi Libre. Qu’importe, Nîmes ne compte pas brader son milieu offensif. «On n’est pas pressé de vendre. Saint-Etienne nous prend pour des cons», s’est emporté le président de Nîmes. «On n’a pas besoin d’argent», a déclaré Rani Assaf, relayé par madeinfoot.com.

En 2018, Nîmes n’a pas hésité à mettre 3 millions d’euros (près de 2 milliards de francs CFA) sur Denis Bouanga pour l’arracher à Lorient (D2 française). La valeur marchande du joueur est aujourd’hui estimée à 5 millions d’euros (3,2 milliards de francs CFA) au moins.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW