La Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (Fifpro) tient son congrès annuel du 10 au 11 avril à Libreville. L’évènement va enregistrer 40 participants provenant de 13 pays africains.

Le président de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG), Remy Ebanega, lors du congrès de la FIFpro en décembre 2017.© D.R.

 

Le Gabon abrite du 10 au 11 avril le congrès de la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (Fifpro). Organisé chaque année de façon rotative, le congrès Fifpro offre une opportunité à ces associations de défense de droits de footballeurs d’échanger, partager leurs expériences et élaborer des stratégies pour une meilleure prise en compte des intérêts des footballeurs.

Le congrès de Libreville va accueillir 40 participants provenant de 13 pays africains, dont le Gabon. Il s’agira pour les congressistes d’échanger, partager les expériences et dresser le bilan annuel de chaque association et définir les stratégies pour la conquête de certains pans des intérêts des footballeurs.

Selon le président de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon ANFPG, Remy Ebanega, le «choix porté sur le Gabon pour abriter le congrès s’explique par les progrès dans la défense de droits des footballeurs, grâce au travail remarquable de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG)». Créée en 2014, l’ANFPG est devenue membre permanent de la Fifpro lors de l’assemblée générale de la structure tenue du 4 au 7 décembre 2017 au Caire, en Égypte.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW