Le ministre des Sports, Franck Nguema, a eu plusieurs séances de travail avec les acteurs majeurs du football gabonais, le 24 septembre. Les préparatifs des rencontres des Panthères du Gabon contre le Burkina Faso et le Maroc (10 et 15 octobre), le démarrage des championnats de première et de deuxième division, ainsi que le règlement de la dette des clubs vis-à-vis des joueurs professionnels étaient au menu de ces échanges.

Séance de travail entre le ministre en charge des Sports et les animateurs du football gabonais,
le 24 septembre 2019. © Gabonreview

 

La journée du 24 septembre a été spécial football au ministère des Sports. Franck Nguema a échangé avec les responsables de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), de la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP), de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG), de l’association des clubs de première et deuxième division et de l’Office national de développement du Sport et de la Culture (ONDSC). Le redémarrage des championnats nationaux, les préparatifs des matchs amicaux de l’équipe nationale, les 10 et 15 octobre, ainsi que le règlement de la dette des clubs vis-à-vis des joueurs professionnels étaient au menu de ces échanges.

Le ministre souhaite tracer un horizon visible pour mieux préparer la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021 au Cameroun. Cet horizon passe par un championnat relevé dans les deux divisions. Selon le président de la LINAFP, Brice Ndjambou Mbika, les championnats de la première et deuxième division reprendront en octobre 2019 pour s’achever fin mai 2020. «Il y a de très fortes chances que le partenariat avec Gabon Oil Company puisse être reconduit, avec notamment un autre regard et d’autres exigences de la part du sponsor», a-t-il déclaré.

Fortes dotations financières aux meilleurs buteurs

Ces championnats se dérouleront sous la forme de poules uniques avec 14 clubs en D1 et 10 en D2. Pour les play-offs déterminant les clubs relégables, «ces matchs se disputeront début octobre au stade de l’INJS», a indiqué le patron de la LINAFP. Franck Nguema assure que «les nouveautés sont les fortes dotations financières aux vainqueurs des championnats de D1 et D2, ainsi qu’aux meilleurs buteurs desdites compétitions». «Le but étant, a-t-il ajouté, d’organiser des championnats de football nationaux de D1 et D2 de qualité, compétitifs et avec du beau jeu, par la motivation des clubs et des joueurs».

Pour trouver des solutions à l’épineux problème des salaires impayés des joueurs professionnels, le ministre a mis en place un Comité ad hoc. Il aura pour mission la vérification, l’évaluation et l’élaboration des modalités de règlement de cette dette. La date butoir pour les résultats des travaux est fixée à décembre 2019. «Après le travail qui sera fait par la commission ad hoc, un moratoire sera accordé aux clubs pour l’apurement de la dette. Ce sont près de 500 dossiers qui seront examinés durant les travaux», a précisé Rémy Ebanega.

Si rien n’a filtré sur les deux rencontres amicales des Panthères, contre le Maroc et le Burkina Faso, des sources proches du dossier assurent que tout est mis en œuvre pour que l’équipe nationale aborde ces rencontres dans les bonnes conditions.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW