Maurel & Prom prévoit de gros chantiers au Gabon en 2019, avec «les forages de développement de puits à haut potentiel sur le permis Ezanga et les forages d’exploration situés dans le Sud du pays». Des projets avec lesquels la compagnie pétrolière espère «renforcer la création de valeur de l’actif gabonais».

© webloera.com

 

A l’issue de son récent conseil d’administration tenu à Paris, au cours duquel elle a présenté ses résultats de 2018, Maurel & Prom a affiché ses ambitions pour le Gabon en 2019, avec la poursuite des forages de développement.  En 2018, en effet, le programme de forage de développement a permis de restaurer la capacité opérationnelle de Caroil, filiale de forage à 100% de Maurel & Prom.

Selon le directeur général de Maurel & Prom, le programme s’intensifiera en 2019, privilégiant des puits plus complexes, dotés d’un potentiel plus élevé. «En 2019, nous allons poursuivre nos objectifs de croissance organique au Gabon avec les forages de développement de puits à haut potentiel sur le permis Ezanga (suspendues pendant près de trois ans en raison de la chute des prix du pétrole, ndlr) et les forages d’exploration situés dans le Sud du pays qui, nous l’espérons, viendront à moyen terme renforcer la création de valeur de l’actif gabonais», a déclaré Michel Hochard.

Dans le Sud du pays, Maurel & Prom détient les permis de Kari et de Nyanga-Mayombe, dont le forage des puits d’exploration interviendra au second semestre 2019. En 2018, la compagnie pétrolière a affiché un résultat net à 62 millions de dollars et un excédent brut d’exploitation de 245 millions de dollars en progression de 30%, «malgré les problèmes d’évacuation rencontrés au cours de l’année au Gabon».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW