Il officiait depuis plusieurs mois, mais l’aventure de «Maître» Eric Essingone s’est stoppée nette lundi en début d’après-midi : ce faux avocat et faux huissier a été arrêté par les agents du parquet du procureur de la République de Libreville, avant d’être mis à la disposition de la direction générale des Recherches (DGR).

Un faux avocat a été arrêté lundi à Libreville (illustration). © D.R.

 

«Maître» Eric Essingone, sa carte de visite. © D.R.

Menotté en toge au palais de justice, lundi 6 mai, en après-midi, M. Essingone a directement été conduit à la DGR, où il est entendu pour «usurpation de titre et de fonction». Les huissiers ainsi que le bâtonnier de l’ordre des avocats avaient au préalable déposé des plaintes au parquet de la République.

L’escroc avait déjà été aperçu à la prison centrale et dans les greffes du palais depuis plusieurs mois, selon des témoignages, et il possédait une carte de visite où était inscrit «avocat-conseil…défenseur des droits de l’homme». L’homme était détenteur d’une robe d’avocat qu’il n’hésitait pas à revêtir, même en dehors du palais de justice.

La justice n’était pas en mesure de dire mardi depuis quand il officiait et qui sont ses clients. De sources internes, M. Essingone aurait déjà fait de la prison.

 
 

2 Commentaires

  1. Auxhosesdupays dit :

    Voyez-vous un type comme ça, clerc d’huissier, qui usurpe l’identité d’huissier de justice depuis des années, couvert par le cabinet du rond point de la democratie qui l’employait, posant des actes en tant qu’huissier de justice dans toute la ville, devant toute la corporation, sans que personne ne s’y intéresse,car vous huissiers,saviez tous que ce usurpateur se servait de votre corporation pour commettre ses forfait et intervenait uniquement pour de l’argent,et persi ne n’osait le denoncer, que dira t on de l’ensemble des acte dressés par ce dernier, validé par son employeur et qui ont déjà servi a établir des documents juridiques? Heureusement qu’il était assez stupide pour pousser le bouchon plus loin…

  2. X dit :

    Ce qui est plus triste, c’est qu’il n’est pas le seul. Ils sont nombreux ces clercs d’huissier qui n’ont de rôle que d’escroquer la population et aller voir les gangas pour étouffer mystiquement leurs forfaits.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW