Excédé par les «pratiques peu orthodoxes» de leur hiérarchie, les agents de l’hypermarché Géant Casino Mbolo ont lancé une grève d’avertissement de deux jours, le 7 juin à Libreville.

Le personnel de l’hypermarché Géant Casino Mbolo a lancé une grève d’avertissement de deux jours, le 7 juin à Libreville. © Gabonreview

 

Les habitués de Géant Casino Mbolo vont devoir faire leurs courses dans une autre enseigne. Et pour cause, le personnel du plus grand supermarché du pays a déclenché un mouvement d’humeur, le 7 juin à Libreville. Décidée à l’issue de l’assemblée générale du Syndicat des travailleurs de la Société de distribution gabonaise (Sytra-Sodigab), organisée la veille, le mouvement d’humeur est une grève d’avertissement de deux jours, sans négociations.

Jean Louis Rogoula Ogoula (en haut). Et vue de l’entrée de l’hypermarché, dont l’accès est interdit aux clients. © Gabonreview

Il est question de protester contre les «pratiques peu orthodoxes» de la direction générale de l’hypermarché. Les employés reprochent notamment à leur hiérarchie, la décision unilatérale de proroger les termes d’une trêve sociale obtenue lors des négociations bipartites entre les deux parties. La direction générale a ainsi privé les agents d’une série d’avantages socio-professionnels considérables. «Ce n’est pas une attitude responsable. La direction générale nous a fait espérer une année durant pour dire, au final, qu’elle n’a pas évalué ce que cela lui coûterait», a regretté un représentant syndical. «Nous avons donc décidé d’entrer en grève à l’issue de notre assemblée générale», a poursuivi Jean Louis Rogoula Ogoula.

Les employés se plaignent également d’avoir été floués par la direction provinciale du Travail, qui avait pourtant appelé à des négociations concertées avec la direction générale. Ils dénoncent de même les pratiques d’intimidation et d’influence visant à saper le moral des personnels, en tentant de les maintenir par l’argument de la force.

«Des agents de sécurité ont été mobilisés par la direction générale pour nous empêcher de tenir notre assemblée générale hier. Ce qui n’est inacceptable ! Pis, le directeur général a promis nous donner Accidents cardio-vasculaires, tout en refusant toute négociation», a affirmé Jean Louis Rogoula Ogoula. «L’hypermarché restera fermé aujourd’hui et demain (le 8 juin, ndlr). Après, nous prendrons d’autres mesures», a prévenu le syndicaliste.

Une situation traduisant, à n’en point douter, les difficultés de Sodigab. Depuis quelques temps déjà, les marchandises sont bloquées au niveau de tous ses fournisseurs locaux, l’ardoise de l’hypermarché étant estimée à 300 millions de francs CFA. Sodigab compte près de 380 agents répartis dans ses trois magasins, dont deux à Libreville et un à Port-Gentil.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW