La cession d’actifs de PetroGabon à son premier et principal fournisseur, Gabon Oil Marketing, dans les stations-service PetroGabon Likouala et PetroGabon voie express (Cité de la Démocratie) a abouti le 31 mai 2019.

PetroGabon a définitivement cédé à la GOM deux de ses stations-service à Libreville. © D.R.

 

Petro Gabon, le numéro deux du marché gabonais de la distribution des produits pétroliers et leader de la distribution du gaz butane, s’est officiellement défait, le 31 mai 2019, de deux de ses stations-services à Libreville : PetroGabon Likouala et PetroGabon voie express (Cité de la Démocratie). Un acte qui ramène désormais à 23, le nombre de stations-service de l’entreprise sur l’ensemble du territoire national.

 «C’est avec honneur et beaucoup d’attention que nous continuerons de vous recevoir et vous servir dans nos 23 autres stations-services PetroGabon», garanti l’entreprise, dans son communiqué aux clients.

Cette démarche qui s’inscrit dans le cadre du plan de désendettement de la société pétrolière vis-à-vis de ses créanciers fait suite à la convention de cession d’actifs signée le 27 décembre 2018 entre PetroGabon et Gabon Oil Marketing (Gom).

Face à une ardoise moratoire ramenée de 21,9 milliards de francs CFA à quatre milliards, entre février 2018 et mai 2019, par rapport au contrat de livraison de produits pétroliers liant les deux structures et pour le désendettement total de l’un vis-à-vis de l’autre, les deux entreprises ont, selon la GOM, opté pour un «choix citoyen et stratégique» visant à améliorer l’expertise nationale dans le domaine concurrentiel de la distribution des produits pétroliers, et démontrer au-delà des pesanteurs et réticences récurrentes que deux entités gabonaises, l’une privée et l’autre publique, peuvent faire des choix qui rendent possible les ambitions pour le pays.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW