Plusieurs dirigeants et cadres d’entreprise intervenant dans la finance, les assurances et le pétrole participent, depuis le 17 juin 2019, à un séminaire de formation en leadership sur le thème : «un leader élève un leaders».

Formation des dirigeants et cadres d’entreprise au leadership, le 17 juin 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

Comment parvenir en tant que leader au sein d’une organisation à élever un autre leader ? C’est la question centrale de la rencontre organisée le 17 juin par la fondatrice & coach principale de Kora Coaching Group, Mireille Karera, pour apporter des réponses pratiques aux dirigeants et cadres d’entreprises venus l’écouter. «Si vous observez un grand leader, quel que soit son domaine, vous verrez une constante : il entraîne une équipe à réussir des actions d’un niveau supérieur à ce qu’elle se croyait incapable de faire», a indiqué le coach.

Il s’agit au cours de cette rencontre d’échange et de partage d’expériences, de mettre à la disposition des cadres et chefs d’entreprise, des outils pratiques pour le renforcement de compétences managériales. Ces outils et savoirs sont censés permettre aux managers d’être des relais de transformation au sein de leurs différentes structures organisationnelles.

«Le thème choisi implique deux aspects cruciaux de leadership : Un développement personnel pour chaque leader et le développement d’un successeur, et les cadres autour de nous. Celui-ci est aussi important que le premier et malheureusement pas trop mis en valeur en Afrique », a expliqué Mireille Karera. Selon elle, cette thématique invite les cadres et gérants d’entreprise à mieux comprendre comment ils peuvent devenir de meilleurs leaders pour gérer avec efficience leurs entreprises et choisir leurs successeurs.

Pour l’administrateur-directeur général de la Société commerciale gabonaise de réassurance, ce rendez-vous du donner et du recevoir est une opportunité permettant de renforcer les capacités en termes de management, mais également en termes de leadership personnel. «Les institutions que nous dirigeons doivent être des institutions fortes, et pour qu’elles puissent l’être, les hommes qui dirigent ces institutions, peu importe leurs niveaux dans la hiérarchie, doivent disposer de tous les atouts, de toutes les connaissances et compétences possibles pour pouvoir exceller dans un univers en mouvement et où l’excellence devient le maître-mot», a affirmé Crépin Magloire Andrew Gwodock.

Si les participants ont affirmé que les connaissances acquises leur permettront d’apporter un impact positif sur la gestion de leurs entreprises, ils sont prêts à s’offrir comme modèles pour enrichir un véritable vivier de leaders.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW