Depuis quelques jours, le monde ne cesse de s’indigner face un phénomène mis à nu par des journalistes de la chaine américaine CNN : la vente aux enchères des migrants d’Afrique subsaharienne, en Lybie, en transit pour l’Europe.

De jeunes africains victimes de leurs désirs d’ailleurs, vendus comme esclaves en Lybie. © D.R.

 

Venus de l’Afrique subsaharien, pour la plus part, et en partance pour l’Europe, des migrants en quête d’un avenir meilleur sont désormais des marchandises vendues sur des marchés d’esclaves en Lybie. La boule puante a éclaté avec une vidéo envoyée à CNN et qui a dépêché un journaliste sur le terrain pour vérification.

Sur cette vidéo de mauvaise qualité, tournée à la sortie de la ville de Tripoli, on entend «400… 700… 800… ». Il ne s’agit en effet ni plus ni moins que d’une vente aux enchères des migrants bloqués en Lybie pendant leur traversée pour l’Europe. Des Nigériens, des Nigérians, des Ghanéens,… forment le gros lot de ce contingent dont on perçoit sur les visages, incompréhension et frayeur.

Au terme de cette vente, en neuf minutes, 12 vies ont été marchandées et vendues en Dinars libyens. Ces hommes sont ainsi destinés à travailler dans les fermes. De l’esclavage assurément !

Depuis que la Lybie coopère avec l’Europe pour le contrôle des migrations clandestines, les passeurs se sont reconvertis en trafiquants d’êtres humains. Des jeunes gens bloqués dans ce pays sans véritable gouvernement, sont maltraités et désormais monnayés et vendus sans pitié.

20.000, c’est le nombre de migrants bloqués qu’il y aurait actuellement en Lybie. Face à l’ampleur du phénomène qui risque de révéler l’autre visage de la communauté internationale qui reste impassible, les pays africains sont muets. Vautrés dans leurs palais, les présidents africains ferment les yeux sur une tragédie qui se déroule sous leurs fenêtres.

Dépité, l’animateur de Radio France internationale (RFI), Claudy Siar, a crié sa colère et son indignation dans un post diffusé sur les réseaux sociaux. «On est en train de vendre, en Lybie, nos jeunes parce qu’ils ne pouvaient plus supporter le manque de vision d’avenir dans leur pays», a-t-il dénoncé, avant de se demander comment il est possible que les Etats africains ferment les yeux sur cette ignominie.

«On les enferme dans les cages et on les vend au plus offrant. Ça ne vous fait rien ?», a-t-il interrogé, s’adressant particulièrement à l’élite, notamment les dirigeants, les intellectuels, les journalistes africains demeurés passifs face à ce drame. Claudy Siar s’est également attaqué «aux footballeurs africains, qui ont les moyens, et qui ne disent rien».

Si ce dernier tient les dirigeants africains pour responsables de cette situation, il leur demande de bouger : «Levez-vous et faites quelque chose !», a-t-il martelé. Si la situation persiste sans que les dirigeants africains ne sortent ces africains de la Lybie ; de grâce, qu’ils cessent de parler au nom de l’Afrique.

 

 
 

3 Commentaire

  1. diogene dit :

    Faire lever des dictateurs corrompus et mégalomanes, égotiques et pervers polymorphes, voila un rêveur…

    Ces ignobles pourris tiennent des populations entières en esclavage dans leurs frontières pourquoi s’inquiéter de quelques fuyards revendus hors de leur chapelles, du moins réclameront ils leur pourcentage sur les ventes comme à la maison.

  2. Gaulois dit :

    Forcément, c’est la Libye qui réduit les noirs en esclavage mais c’est la Français qui payent.
    https://youtu.be/UJXPoDwQhfs

    C’est drôle à voir comme l’Africain adore faire des révolutions et foutre le bordel chez les autres mais chez-lui il est tout à l’inverse.
    (je ne parle même pas de la police en Afrique, là les Africains ne manifestent pas pour cause de bavure policière.
    En France on doit tout laisser faire sinon cela servira de prétexte aux occupants Africains pour faire des manifs et tout casser, racisme là aussi.)

    C’est la simple répétition du mantra “mon frère Africain” avec déviation raciste anti-blancs habituelle, nous l’avons vécu avec les complaintes de la colonisation et l’esclavage on est habitués.

    Le monde Arabo-Musulman a pratiqué l’esclavage plus de 1500 ans en Afrique mais forcément le racisme Africain fait qu’on se focalisera uniquement sur 300 ans où quelques blancs achetaient les esclaves aux Arabos-Musulmans et aux noirs qui vendaient le noir.
    Le client est responsable à la place du producteur, c’est tellement pratique pour être racistes.

    Personne ne se demande pourquoi il n’y a pas de noirs en Afrique du nord. Tout le monde sait que les esclavagistes nord-Africains et Turcs castraient les esclaves et que 50% d’entre-eux mouraient de la castration.
    Jamais un seul reproche aux turcs ni aux nord-Africains, pourtant les Turcs ne sont pas Africains, donc la fable “mon frère Africain” ne tient même pas. racisme comme d’habitude.

    Pareil pour les juifs aucun reproche alors que qu’ils représentaient plus de 80% des armateurs de bateaux vendeurs d’esclaves entre l’Afrique et l’Amérique. Là aussi racisme, mieux vaut tout faire reposer sur les blancs, chantage habituel.
    Et ne parlons pas des diamantaires juifs, non, eux ne pillent pas l’Afrique c’est bien connu, mieux vaut s’en prendre aux blancs.

    Les Blancs sont des salauds décidément, il suffit de regarder le nombre d’Africains en Amérique, dans les Caraïbes et même partout en Europe et dans tous les pays blancs pour comparer avec la présence subsaharienne en Afrique du nord. “Mon frère Africain”.

    Et pour être complet, moins de 0.5% des blancs en Amérique possédaient des esclaves, d’autant plus que le plus grand et plus cruel propriétaire d’esclaves des USA était noir : Anthony Johnson.

    Les blancs sont tellement racistes que c’est la France qui a aboli l’esclavage, et élisait un maire de Paris noir dès 1879 Severiano de Heredia .

    Voilà qui méritait d’être dit, spéciale dédicace à l’ultra-raciste et ultra-bourgeoise Danièle Obono et son “nique la France, nique les Français”, bien qu’elle se gave sur leurs impôts et leur système social.

    (elle n’est pas la seule, l’ultra-bourgeoise Chilienne d’ultra-gauche Raquel Garrido passe sa vie à vomir la France et les Français mais s’attribue un HLM à bas prix avec 30.000€ de revenus par mois !!! Encore une prolétarienne comme Obono)

    “Mon frère Africain” ça c’est la version qui prime dès qu’on arrive chez les blancs, par contre en Afrique du nord il n’y a pas de “mon frère Africain” qui tienne …

    Ce n’est pas parce que nos kapos journalistes lobbys nous tiennent en respect comme esclaves de la planète entière que nous ne savons pas.
    Au contraire, plus on nous insulte, plus on nous force, nous oblige, nous enferme, plus nous étudions l’histoire et surtout celle des autres. (ce qui ne joue vraiment pas en leur faveur, bien au contraire)

    Le plus beau dans le cas du Gabon de Danièle Obono, c’est que l’esclavage des Portugais et des Hollandais ne s’est arrêté que lorsque les Français sont arrivés. (c’est pareil dans bon nombre de colonies Anglaise)

    Mais le sommet de l’histoire c’est de savoir que les Barbaresques et l’empire Maure chassaient le blanc jusqu’en Europe pour en faire des esclaves. Là aussi on n’en parlera jamais bien que le drapeau de la Corse en témoigne, le drapeau à tête de Maure, nos colons et esclavagistes.
    (les archives regorgent de listes d’esclaves blancs déportés en Afrique, pendant plus de mille ans mais avec un très fort pic pendant 300 ans de 1500 à 1800)

    Rien de grave “esclaves blancs maîtres Africains” ça a duré plus de mille ans mais il faudrait oublier au profit de 300 ans qui arrangent certains…

    C’est toujours très drôle de lire la façon Africaine de raconter l’histoire sur les réseaux chez-moi, c’est comme lire de petits Goebbels Africains.
    Heureusement que parmi mes plus grands amis se comptent des Africains lettré et non gauchistes qui ne jouent pas à ce jeu du chantage, sinon je serai devenu complétement raciste.
    Grâce à eux je suis devenu simplement indifférent, c’est déjà un exploit.

  3. Gaulois dit :

    La France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye

    https://francais.rt.com/international/45750-france-va-accueillir-premiers-refugies

    Ce qui ne nous empêchera jamais de nous faire insulter par des dégénérées ultra-bourgeoises comme Danièle Obono et ses nombreux complices Africains (Houria Bouteldja, Rokhaya Diallo etc…) les racistes anti-blancs venus d’Afrique comme d’habitude.

    Voilà ce qu’osent dire les Africains une fois qui vivent en France grâce au racket fiscal opéré sur les Français :
    https://img4.hostingpics.net/pics/492641HouriaBouteldja1.jpg

    J’aimerai bien voir le temps de survie d’un blanc qui dirait le dixième à la TV Gabonaise…
    (quand je dis “blanc” je ne parle pas des juifs apparemment blancs mais ultra-racistes anti-blancs, tout le monde connait l’escroquerie)

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW