Le chef de l’Etat a assisté à la «Gabonaise», le 30 novembre à Libreville, course phare de la première journée du Marathon du Gabon. Ali Bongo n’a cependant fait aucune déclaration, se contentant d’encourager les coureurs pendant plusieurs minutes.

Ali Bongo assistant à la «Gabonaise», le 30 novembre 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

La première journée de la 7e édition du Marathon du Gabon a reçu un invité de marque, en la personne du chef de l’Etat. Ali Bongo a assisté aux côtés de son épouse et plusieurs membres du gouvernement, au départ de la course la «Gabonaise», le 30 novembre à Libreville.

© Gabonreview

Muni de sa cane, souriant, quoi qu’encore marqué par les séquelles de la maladie, le chef de l’Etat a salué les milliers de participantes de cette course à pieds, ainsi que le public. Quelques minutes après le départ, derrière les barrières de sécurité, Ali Bongo a rejoint la loge présidentielle.

Un peu plus d’une demi-heure plus tard, le président a reproduit le même rituel pour l’arrivée des coureurs, tout en encourageant ces derniers en tapant des mains. Il a ensuite regagné sa loge, accompagné des membres de sa délégation, composée en grande partie de sa famille et collaborateurs. Le chef de l’Etat n’a cependant fait aucune déclaration.

Sera-t-il présent au grand final du Marathon du Gabon, le 1er décembre ? Mystère et boule de gomme. Dans tous les cas, Ali Bongo a déjà respecté la tradition qui veut qu’il assiste à cet événement sportif. Même s’il était absent lors de l’édition 2018. Il a cependant renoué avec ses habitudes en septembre dernier, où il est apparu au «Run in Masuku» à Franceville.

 
 

4 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Gabonreview, êtes-vous sérieux en écrivant cet article, ou c’est votre façon de vous moquer de Sylvia Bongo et Nourredine, ainsi que de ceux qui les soutiennent (le Quai d’Orsay et le roitelet du Maroc) ? Votre VRAI Ali Bongo est depuis un an POURRI ou dans une chambre froide, en attendant l’annonce “officielle” de son décès. Les français prennent vraiment les gabonais pour des idiots. A Ntare Nzame !!!

    • MOIMEME dit :

      Je crois que c’est plutoit vous qui prennez les Gabonais pour des Idiots, franchement cela fait plus d’un an que votre histoire de Ali est mort circule sur es reseaux sociaux mais ocune prevue a la fin vous devenez ridicules et a cour d’argument.

  2. SERGE MAKAYA dit :

    QUAND JE SERAI ARRÊTÉ (peut-être pour bientôt, car ils m’ont tendus un piège récemment…), NE VOUS PLAIGNEZ PAS, PEUPLE GABONAIS.J’AURAI FAIT DE MON MIEUX POUR VOUS AVERTIR DU PIÈGE FRANÇAIS ET MAROCAIN QUE JE CONNAIS DEPUIS DES DÉCENNIES… IL N’Y A QUE LE PEUPLE GABONAIS QUI POURRA LIBÉRER NOTRE PAYS. ET IL FAUDRA QUE NOUS SOYONS AUSSI SOLIDAIRE DES AUTRES PEUPLES D’AFRIQUE ESCLAVES ENCORE DE LA FRANCE COMME LE TCHAD, LE SÉNÉGAL, LE MALI, LA CÔTE D’IVOIRE, ETC…

    NB : peut-être que je ne pourrai PLUS écrire à Gabonrevieuw… Peuple Gabonais, il est temps de te libérer du JOUG français et marocain…

  3. FINE BOUCHE dit :

    Brice Laccruche n’est pas sur la photo ? il ne l’a pas accompagné ROOVER jusqu’au poduim ou la tribune présidentielle

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW