Patrick Oyabi, de ses surnoms ‘‘Pistolero Balero’’ ou ‘‘Juve Mikodibeka’’, 35 ans, leader du nouveau mouvement dit de contestation venu des quartiers, «Génération Waz» (génération consciente), a été arrêté jeudi matin puis placé en garde-à-vue à la Direction générale des Recherches (DGR). Le mouvement dit de contestation qui fait de plus en plus de bruit sur la toile dénonce avec virulence les conditions de vie dans les “mapanes” tout en invectivant les autorités.

Le leader de «Génération Waz» est actuellement détenu à la DGR. © Facebook/Juve Mikodibeka

 

«J’aurais appris que le gouvernement gabonais projette mon arrestation pour le combat que je mène avec mon groupe GW (Génération Waz). […] Je ne peux pas fuir mon pays, car j’aime tellement mon Gabon, je suis et je vous attends», écrivait le leader de GW, le 20 juin, sur son Facebook, sous le surnom de Juve Mikodibeka.

Une semaine après, jeudi 27 juin, avant la levée du jour la Direction générale des Recherches (DGR) est allée le ‘‘cueillir’’ chez lui, près de la mairie de Haut de Gué-Gué.

D’après les informations obtenues par Gabonreview, les raisons de son arrestation sont liées aux propos tenus dans les vidéos du leader de Génération Waz, qui semble donc perçu par les autorités comme un personnage déstabilisateur.

Créé il y a 4 ans, selon un membre du groupe, «Génération Waz» appelle dans ses vidéos à la «résistance» ou encore à la «vacance du pouvoir» au sommet de l’Etat, tout allant à la rencontre des populations défavorisées pour dénoncer leurs conditions de vie. Au-delà de Libreville, Pistolero Balero, originaire du Haut-Ogooué, avait tourné de nombreuses vidéos en province, et notamment à Franceville.

Dans ses récentes publications, le leader arborait un python vivant au cou : «libre à chacun d’y trouver la signification…», lance un proche.

«Il ne faut pas nous comparer au Général des Mapanes !»

En faisant le tour des quartiers et en publiant des vidéos, Génération Waz fait indéniablement penser – dans son fonctionnement – à plusieurs autres mouvements venus des quartiers, comme celui du fameux “Général des Mapanes”, (Gael Koumba). Cet ex-soutien de l’opposition, devenu un pro-Ali Bongo, vient de sortir, en mai, de trois mois de prison et a déjà repris des activités de dons aux populations.

«Il ne faut pas nous comparer au Général des Mapanes !» s’énerve un membre de Génération Waz, qui semble rejeter viscéralement Gael Koumba. «Notre but à nous est de conscientiser les Gabonais et chacun peut nous rejoindre», ajoute-t-il. Pas de quoi convaincre tous les Gabonais.

«Nous sommes habitués à voir des contestataires devenir des relais du pouvoir dans les mapanes… mais bon, pour l’instant Génération Waz n’a pas vraiment pris la direction du général des mapanes», pense un jeune Librevillois.

Les raisons de l’arrestation du leader de GW ne sont pas exactement connues, alors que certains estiment déjà qu’il paie son engagement. Serait-il sous le coup d’un délit d’opinion ?

 
 

4 Commentaires

  1. Michel BOUKA RABENKOGO dit :

    LIBÉREZ LE IMMÉDIATEMENT. BWETE. /

  2. Serge Makaya dit :

    Détenu pour avoir dénoncé les injustices dans ce pays. Quelle honte. Et aucun membre de ce gouvernement de… pour s’indigner. Seigneur !!!

    Mr Jean Ping de l’opposition gabonaise et vainqueur de la dernière présidentielle de 2016, indignez-vous SVP…

  3. Le Chat dit :

    C’est Un Patriote Juve ! Les Gabonais se lèveront sous peu pour lui, s’il n’est pas relâché dans les plus brefs délais.

    Qu’il Soit Courageux Jusqu’au bout ! Le Pape Jean Paul II a dit: ” N’ayez pas peur.

  4. Katamouana Eli Georges dit :

    Je suis quand même surpris, par les tournures des phrases de nos journalistes et aussi de nos pasticheurs car au regard de ce que fait vos clowns comme je les appelles.
    nous remarquons bel et bien,qu’ils marchent sur les traces du précurseur de l’éveil de la jeunesse Gaël Koumba Ayouné le Général des forces Armées du mapanes il disent exister depuis 4 ans et visible seulement après l’arrestation du Général plutôt bizarre.
    Nous sommes des soutiens de chef de l’état, nous sommes dans le pouvoir et nous savons qu’ils avaient été instrumentalisé dans le but de remplacer notre Général.
    Malheureusement pour eux,celui qui a leurs à donné 5millions et qui est maire à la mairie centrale au pont d’Akebe n’a pas pu les protéger jusqu’au bout ainsi va la vie.
    Ils font du copier, coller et se vantent de faire différemment que nous dans ce cas créez une autre manière de revendiquer car celle-ci est la notre.
    À titre de rappelle le Général n’a jamais été dans l’opposition en carton de 2016 allez vérifier si non l’armée du mapane sera capable de porter plainte contre vous pour diffamation.
    Le Général des mapanes est le seul qui dit ce qu’il pense, il est loin de vous qui vous faites caresser la nuit et la journée vous faites le jeux politique.
    Le Général est le seul guide de la jeunesse pour l’instant il y’a regardé ses actions.
    Mes devoirs mon Général.
    Soldat Kata.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW