Depuis deux semaines, le magasin Optikah, à Libreville, procède à la distribution de paires de lunettes aux patients du programme «Vision pour tous». Plus de 7000 des 8000 paires de lunettes prescrites ont déjà été retirées.

Une patiente procédant au retrait de sa paire de lunettes à Optikah, le 13 juillet 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

Des patients et des stocks de paires de lunettes en attente de leurs propriétaires. Et, Lionel Domingo face à la presse. © Gabonreview

Après la première phase du programme «Vision pour tous» en 2018, l’heure est  à la phase de distribution des lunettes aux personnes auscultées, et qui s’en sont vues prescrire, lors de cette initiative de Gabon special economic zone (GSEZ). La campagne de retrait des lunettes a démarré la semaine dernière à Libreville, plus précisément au magasin Optikah.

Située au carrefour Nzeng-Ayong (6e arrondissement), à quelques dizaines de mètres de l’école Bambino village, cette structure offre des dispositifs oculaires, lunetterie, ainsi que des consultations et conseils. «Nous procédons depuis la semaine dernière, à la distribution de lunettes de la campagne Vision pour tous», a déclaré le manager d’Optikah, le 13 juillet. «À l’heure actuelle, nous avons distribué plus de 7000 paires», a affirmé Lionel Domingo.

Organisé entre avril et octobre 2018, le programme «Vision pour tous» avait pour vocation de traiter toutes les personnes souffrant de pathologies oculaires ou n’étant pas équipées de lunettes médicales. Concrètement, trois opportunités ont été offertes aux patients à travers cette mission médicale : des dépistages de problèmes oculaires, des interventions chirurgicales et des prescriptions et fournitures de lunettes.

Si 75 066 personnes ont été consultées tout au long du programme, seules, 8000 se sont vues prescrire des lunettes, selon le bilan publié en octobre 2018 par GSEZ. «Je tiens à préciser que lors de la campagne initiale, beaucoup ont été consultés. Parmi ces personnes, certaines devaient recevoir des paires de lunettes et d’autres non, en fonction de leurs corrections. Nous invitons massivement ceux-là à qui ont été prescrits des paires de lunettes, de venir les retirer ici dans nos locaux», a souligné Lionel Domingo.

Si la phase de distribution s’étendait officiellement sur deux semaines, le manager d’Optikah a indiqué que l’opération se poursuivra jusqu’à l’épuisement des paires de lunettes prescrites aux patients de «Vision pour tous». «Beaucoup de ceux à qui des lunettes ont été prescrites sont injoignables. Nous avons d’ailleurs fait publier une liste dans le quotidien L’Union. À tout moment, les personnes concernées peuvent passer récupérer leurs biens», a conclu Lionel Domingo.

 
 

1 Commentaire

  1. L'arrière Pays dit :

    Libreville toujours Libreville. Pensez un peu aux nécessiteux de l’intérieur du pays !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW